Publicité

Des fleurs et des idées pour le Mile End

Culture, Vie de quartier
Un bénévole distribue des fleurs aux citoyens du Plateau-Mont-Royal
Distribution de fleurs pour les résidents du Plateau-Mont-Royal (photo : Claudia Vachon)

Fort du succès de sa première édition, le Mile End en fleurs était de retour samedi sur la rue Saint-Viateur pour distribuer gratuitement des plantes aux résidents de l’arrondissement.

L’enthousiasme était palpable et les sourires étaient nombreux sur l’artère commerciale alors que l’équipe de RuePublique s’activait à distribuer les 2000 végétaux disponibles.

Pour l’occasion, la rue Saint-Viateur Ouest était fermée à la circulation automobile entre l’avenue de l’Esplanade et la rue Waverly. « De toute façon, à 9 heures tapantes, la file d’attente s’étendait déjà sur toute la portion de la rue », précise Manon Pawlas, coordonnatrice de l’événement, qui a été soufflée par l’engouement sur les médias sociaux. 

Pourtant, l’initiative n’est pas nouvelle. Depuis plusieurs années, aux quatre coins de la ville, les éco-quartiers des arrondissements distribuent des plants de fleurs ainsi que du compost aux citoyens munis d’une preuve de résidence. 

« Après la fermeture de l’éco-quartier du Plateau-Mont-Royal [en 2013], les dirigeants de l’arrondissement nous ont confié l’organisation du partage des plantes, explique la coordonnatrice. Aussitôt, on a choisi de transformer l’événement en un espace de discussions, non seulement sur le verdissement urbain, mais aussi sur la convivialité de nos rues et l’entraide entre voisins ».

La proposition a semblé porter ses fruits. Alors que l’un des fournisseurs est arrivé sur le site avec près de deux heures de retard, plusieurs citoyens se sont retroussés les manches et ont aidé les bénévoles à décharger les fleurs du camion. Dans le kiosque adjacent, un atelier de réparation proposait aux résidents une mise au point gratuite des vélos.

Réimaginer le quartier

Vers 11 h, un petit groupe de citoyens de tous les âges s’est mis en marche vers la voie ferrée pour une visite organisée conjointement par le Comité des citoyens du Mile End, Mémoire du Mile End et les Amis du Champ des PossiblesL’objectif : partager les enjeux concernant les abords de la voie ferrée, proposer des idées d’aménagement et échanger avec ceux qui s’investissent dans le quartier. 

Richard Ryan, le conseiller du district du Mile End qui s’est greffé au groupe, a souligné au passage le manque de sécurité pour les piétons et les cyclistes. Depuis 2009, le conseiller élu sous la bannière de Projet Montréal s’investit activement dans le dossier des passages à niveau qui permettraient de circuler plus facilement entre le Plateau-Mont-Royal et Rosemont-La Petite-Patrie. 

Au coeur du problème? Les difficultés à arriver à un accord entre la Ville et le Canadian Pacific (CP), propriétaire de la voie ferrée, qui perdurent. Aux dires de Richard Ryan, la compagnie ferroviaire collabore trop peu à la mise en place des passages souhaités par les deux arrondissements et bloque les initiatives citoyennes. « Pire encore, en octobre dernier, le CP a saccagé le Champ des Possibles qui appartient pourtant à la ville », rappelle-t-il. 

Qu’à cela ne tienne, tous les organismes participant à l’événement ont réitéré leur appui pour permettre aux citoyens de se réapproprier les espaces publics, souvent laissés à l’abandon. 

 

 

 

 

 

Vos commentaires
loading...