Publicité

Révolutionner le développement commercial

Économie
Potloc cherche à aider les entrepreneurs à trouver l’emplacement idéal pour leur nouveau commerce et les propriétaires à louer leurs locaux vacants.
Potloc cherche à aider les entrepreneurs à trouver l’emplacement idéal pour leur nouveau commerce et les propriétaires à louer leurs locaux vacants. (photo : courtoisie de Potloc)

Potloc, une jeune entreprise établie sur le Plateau, propose une approche novatrice pour le développement commercial local : l’externalisation ouverte.

Site de crowdsourcing dans le commerce de détail, fournisseur d’études de marché « intelligentes » et agrégateur de locaux disponibles, Potloc ne propose rien de moins qu’une petite révolution dans la manière d’appréhender le développement commercial.

« On propose aux citoyens de choisir les prochains commerces qu’ils vont avoir dans le quartier », résume Rodolphe Barrère, cofondateur de l’entreprise. L’idée est de permettre aux entrepreneurs de trouver l’emplacement idéal pour leur nouveau commerce et de créer de l’engouement local avant même l’ouverture officielle. Il s’agit d’évaluer la demande et de créer une base de partisans pour les nouveaux commerces dans un quartier donné.

« On se réapproprie le développement commercial », lance Rodolphe Barrère qui souligne l’importance de miser sur la participation citoyenne et de valoriser les connaissances des résidents. Potloc offre ainsi deux façons aux gens de participer au développement commercial, soit de choisir un projet de commerce à implanter dans leur quartier ou d’identifier un potentiel de développement commercial pour des locaux vacants.

Une campagne a par exemple été créée lancée récemment pour déterminer le lieu où La Distillerie ouvrira sa prochaine succursale en novembre prochain. Près de 250 partisans ont déjà signifié leur intérêt à voir le bar s’installer dans leur quartier participer, ce qui permet à Potloc de cartographier la demande pour ce commerce. Inversement, Potloc a également identifié des locaux vacants sur Prince-Arthur.

« Il y a plus de locaux vacants que d’entrepreneurs », note toutefois Rodolphe Barrère qui explique que l’objectif principal de Potloc est d’aider les commerces locaux à faire face aux deux principales menaces qui pèsent sur la petite entreprise, soit le faible taux de survie et la multiplication des locaux vacants.

Potloc offre ses services gratuitement aux entrepreneurs indépendants qui en sont à l’ouverture de leur premier commerce. Les chaînes qui souhaitent ouvrir une nouvelle franchise, comme la Distillerie ou St-Hubert, doivent payer en fonction de l’ampleur de la campagne envisagée. L’entreprise a par ailleurs été engagée par l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal pour réaliser une enquête Web sur la revitalisation de Prince-Arthur.

Lancé en affaire depuis un an à Montréal, Potloc envisage déjà l’expansion. « On fonctionne sur le modèle start-up », explique Rodolphe Barrère. « Ça se développe bien », affirme-t-il en notant qu’il n’est pas exclu de proposer éventuellement le service Potloc dans d’autres grandes villes nord-américaines comme Toronto, Boston ou New York.

Vos commentaires
loading...