Publicité

Top 15 des entreprises techno du Plateau

Économie
Immeuble Ubisoft à Montréal.
Ubisoft est un des plus importants employeurs du Plateau Mont-Royal. (Photo: Wikipedia)

Le Plateau est un des quartiers de Montréal où l’on retrouve le plus d’étoiles de l’industrie des nouvelles technologies de l’information.

Nous avons tenté de dresser une liste des étoiles montantes de la techno basées dans le quartier, par ordre alphabétique. Merci à la CDEC Plateau / Centre-Sud pour nous aider dans la recherche.

Ajah: Concepteur de logiciels permettant à des OSBL de mieux gérer l’information liée à leur financement, la société de la rue Marie-Anne a développé la plateforme PoweredbyData.

• Azzimov: Cette société basée dans le Plateau-Est est un concepteur d’un moteur de recherche pour le magasinage en ligne, notamment sur les téléphones. L’application maison permet de trouver des produits, de savoir où ils se trouvent et de les acheter en ligne. Azzimov compte une cinquantaine d’employés et est active au Canada, aux États-Unis, en Chine et en Inde.

• Breather: Cette PME offre une application mobile qui permet de louer un petit bureau ou un endroit pour se reposer ou rencontrer un client, qui permet même le déblocage des portes à distance! Basée dans le Mile-End, Breather est active à montréal, Ottawa, New York, San Francisco et Boston.

• Busbud: Basée aussi dans le Mile-End, Busbud a développé une plateforme de magasinage de billets d’autobus dans 89 pays, 10 463 villes, 13 langues et 21 devises, à partir d’un site web ou d’une application mobile.

Challenge U: Ayant pignon sur rue sur la Main, près de Rachel, Challenge U a développé une plateforme d’apprentissage sociale qui permet de partager du contenu pédagogique clé en main, accessible sur toutes les plateformes numériques imaginables ainsi que sur les appareils mobiles. L’entreprise a aussi un bureau au Connecticut.

E-180: Entreprise de l’économie du partage basée dans le Mile-End, E-180 est une plateforme web de jumelage gratuit, qui permet de connecter ceux qui désirent échanger des connaissances et apprendre des autres, en personne, un-à-un, le temps d’un lunch ou d’un café.

• Frank & Oak: Angle Fairmount et Saint-Viateur, Frank & Oak est une plate-forme d’apprentissage et de magasinage en ligne ainsi qu’un détaillant de vêtements pour hommes possédant ses propres boutiques à Montréal, Toronto, Calgary, Vancouver, Halifax et Ottawa. Frank & Oak réalise 70% de ses ventes aux États-Unis.

• Idû Interactive: Située au coeur du Plateau, rue Fabre, cette PME vend en Amérique, du Nord, en Europe et en Asie une application mobile, aMuzeum, qui permet des interactions avec des expositions organisées par des musées ou des institutions.

• Monumental Technologies: Angle Mont-Royal et Saint-Laurent, cette PME développe des applications mobiles et des sites web spécialisés dans la réalité augmentée, ou virtuelle. L’entreprise possède aussi un bureau à Neuilly, à Paris.

• PPL Connect: Cette PME au coeur du Plateau, rue Saint-Joseph, a développé une application mobile Androïd qui permet de faire ou d’obtenir des appels ou des textos, de même qu’avoir accès aux photos et vidéos à partir d’un navigateur Internet, sans ouvrir ou disposer de votre téléphone près de vous.

• PotLoc: Sise rue Marquette, dans le Petit Laurier, cette startup a développé une technologie qui permet aux habitants d’un quartier de repérer les locaux vides du voisinage et de voter sur le type de commerce qu’ils aimeraient y voir s’implanter. Commerçants et propriétaires peuvent utiliser ces données pour effectuer des études de marché.

• Share the bus: La technologie de cette PME située avenue du Parc, entre Bernard et Saint-Viateur, permet de se créer un voyage n’importe-où en Amérique du Nord, notamment vers des événements ou des festivals, et de voyager en privé ou accompagné d’autres utilisateurs du service en ligne, et de réserver ses places en moins de 48 heures, selon son budget.

Wasappli: Spécialisée dans le codage d’applications mobiles pour IOS, Wasappli est située au coeur du Petit Laurier, rue Marquette. L’entreprise développe des logiciels à la carte, applications natives IOS ou jeux vidéos, pour des clients situés ici ou en France.

Gros joueurs

Le quartier abrite aussi quelques-uns des plus gros employeurs de l’industrie à Montréal. Parmi eux, trois se démarquent:

Ubisoft: Un des leaders mondiaux dans la création, l’édition et la distribution de jeux vidéo et de services interactifs, Ubisoft dispose d’installations situées dans le Mile-End. Des 9200 employés de cette firme inscrite en bourse Euronext à Paris, 2500 travaillent à Montréal. Le chiffre d’affaires fut de 2,1 milliards de dollars. Parmi ses jeux les plus vendus figurent Splinter Cell et  Assassin’s Creed.

Framestore: Une société d’effets spéciaux et de production de cinéma. Cette société basée à Londres, qui compte près de 1000 employés, dont environ 200 à Montréal, possède des bureaux à New York, Los Angeles et Montréal, dans le Mile-End. Son chiffre d’affaires est d’environ 95 millions de dollars US. Elle a notamment travaillé au film de James Bond Skyfall de Sam Mendes.

Une perte

Le plateau accuse une perte chez les grands joueurs techno, avec le déménagement de Moment Factory, qui était située dans le Mile-End. La firme déménage dans Rosemont, de l’autre côté du chemin de fer du Canadien Pacifique. Moment Factory est un studio multimédia qui conceptualise et crée des environnements multimédias qui emploie environ 120 personnes. La firme a travaillé entre autres avec Céline Dion, le Cirque du Soleil, Nince Inch Nails, Madonna, Disney, Microsoft. Son chiffre d’affaires, qui n’est pas public, a explosé de 400% depuis 2007, selon la firme Deloitte.

Vos commentaires
loading...