Publicité

Le nouveau visage du développement local

Économie
La présidente de la CDEC, Véronique DeSève, se disait soulagée de voir la nouvelle structure PME MTL Centre-Ville reprendre la mandat soutien au développement local.
La présidente de la CDEC, Véronique DeSève, se disait soulagée de voir la nouvelle structure PME MTL Centre-Ville reprendre la mandat soutien au développement local. (photo : Simon Van Vliet)

La réorganisation du réseau de soutien à l’entrepreneuriat local prend une nouvelle forme.

La Corporation de développement économique communautaire Centre-Sud/Plateau-Mont-Royal (CDEC CSPMR), qui fêtait ses 30 ans plus tôt cette année, est désormais intégrée au réseau PME MTL.

Pamplemousse.ca a rencontré le nouveau directeur général de PME MTL Centre-Ville, Christian Ferron, lors du gala de remise de prix du concours Entrepreneurs audacieux recherchés (EAR).

Des défis à relever

« On a tous le même défi », explique Christian Ferron. Il s’agit, d’une part, de reconstituer les équipes de travail et, d’autre part, de renouveler les administrateurs pour assurer une représentativité des divers secteurs et territoires desservis soit Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Outremont, Ville-Marie, Westmount et Le Plateau-Mont-Royal.

Le nouveau DG doit également composer avec un budget d’exploitation amputé de 50 % par rapport à l’an dernier et dispose d’un peu moins de 2,5 millions de dollars pour assurer le fonctionnement.

« Tout le monde a coupé des postes », explique Christian Ferron, qui dit par contre avoir rapatrié dans sa nouvelle équipe une forte délégation d’employés de la CDEC CSPMR, soit 7 employés. « Il y avait une expertise en économie sociale, et on l’a gardée. »

L’ancien directeur général de la CDEC, Luc Rabouin, devient par exemple directeur du secteur économie sociale et employabilité de PME MTL Centre-Ville.

Une transition heureuse

La présidente du conseil d’administration de la CDEC CSPMR, Véronique DeSève, également présente au gala de mardi dernier se dit rassurée de voir la transition se mettre en place sans trop de heurts.

« On ne l’a pas choisi », convient celle qui est par ailleurs vice-présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN). Véronique DeSève se réjouit cependant de voir l’expertise de la CDEC reconnue et intégrée à l’équipe de Christian Ferron.

« Le fait qu’ils aient mis l’emphase sur l’économie sociale est venu me chercher », souligne pour sa part Cyrille Giraud, candidat du Parti vert défait à l’élection fédérale du 19 octobre et membre de la CDEC CSMPR, qui assistait à la remise de prix du concours EAR de la semaine dernière.

Vos commentaires
loading...