Publicité

Restauration : livraisons écologiques sur le Plateau

Économie, Transport
Les repas sont livrés à domicile par des courriers et vélo et servis dans des contenants compostables qui peuvent servir directement d'assiette.
Les repas sont livrés à domicile par des courriers et vélo et servis dans des contenants compostables qui peuvent servir directement d’assiette. (photo : courtoisie de Plat)

Dans le domaine de la restauration, la livraison est souvent synonyme de pollution, mais ce n’est pas une fatalité.

Lancé à l’automne 2015 dans Villeray et La Petite-Patrie, le service Plat offre la livraison à vélo en partenariat avec des restaurants locaux. Depuis la fin de l’an dernier, le service est offert dans l’ouest du Plateau, jusqu’à hauteur de la rue Chambord.

Une tendance écologique… et économique

« Tout est écologique du début à la fin », insiste l’un des cofondateurs de l’entreprise Emmanuel Mauriès-Rinfret. En effet, les plats, sélectionnés par les chefs des restaurants participants, sont livrés à domicile dans des contenants compostables qui peuvent servir directement d’assiette.

Ce nouveau service s’inscrit dans une tendance observée depuis quelques années à dé-motoriser certains services, ce qui permet à la fois de réduire les coûts et de favoriser la mobilité durable. Par exemple, les déménagements Myette offrent un service complet de déménagement à faible coût.

Plus vite en vélo

Dans les grandes villes comme New York ou Londres, où la congestion automobile est monnaie courante, les services de livraison de nourriture à vélo ou en motocyclette se sont imposés depuis plusieurs années déjà. « Ça va plus vite en vélo », souligne Emmanuel Mauriès-Rinfret.

Chaque semaine, les usagers peuvent choisir parmi les trois plats qui sont au menu sur le site internet de Plat et qui coûtent entre 15 et 20 $. Contrairement à la livraison en automobile qui est souvent gratuite, l’entreprise facture un tarif fixe de 3 $ pour chaque livraison.

« Il y avait déjà des courriers à vélo », note Emmanuel Mauriès-Rinfret qui a donc approché Chasseur courrier, une entreprise de livraison cycliste établie sur Saint-Laurent qui œuvrait déjà dans le secteur de la restauration. « Ce qu’on voulait, c’était d’offrir un nouveau service », explique-t-il en soulignant que Plat vise surtout à faire découvrir des restaurants locaux à un prix abordable.

 

Vos commentaires
loading...