Publicité

10 bonnes raisons d’investir à l’international

Économie, Commandité
La Terre vue depuis Apollo 17 en 1972
La Terre vue depuis Apollo 17 en 1972. (Phono: NASA)

La performance des actions, en 2015, a été fort décevante. Plusieurs se demandent si cela vaut encore la peine d’investir leur cotisation REER et CELI dans les titres boursiers ou les fonds internationaux. Voici 10 bonnes raisons de le faire:

  1. Les marchés internationaux comprennent des sociétés multinationales dont la majorité des bénéfices proviennent de leurs activités hors de l’Amérique. Par exemple: Exxon Mobil réalise 72% de son chiffre d’affaires à l’étranger, IBM: 65%, Apple et Pfizer : 61%, Coca-Cola: 59%, etc.
  2. L’économie canadienne est dominée par trois secteurs: les matières premières, la finance et l’énergie. L’économie américaine a également des joueurs d’envergure dans ses catégories, mais domine aussi en soins de santé, dans la consommation de base, les services publics, les produits industriels et les technologies de l’information.
  3. La relation historique entre l’inflation et les ratios cours/bénéfice laisse entrevoir davantage de croissance de la valeur des actions en Europe, en Amérique latine, en Inde, au Brésil, en Espagne…
  4. Profitant des faibles taux d’intérêt et de la baisse du prix de l’essence à la pompe, les ménages américains et européens ont réduit significativement leur endettement. Cela leur laisse des liquidités pour consommer et ainsi faire croître les profits de leurs entreprises.
  5. L’indice des directeurs d’achats des entreprises est un excellent indicateur de la croissance des bénéfices futurs. L’indice européen est présentement à 52,3. Depuis 1955, ce baromètre de l’activité manufacturière prend en compte les prises de commandes, la production, l’emploi, les livraisons et les stocks du secteur manufacturier. En bas de 50 il révèle une contraction de l’économie. En haut de 50, ça révèle de l’expansion. À l’échelle mondiale, il est actuellement de 50,9.
  6. D’autres indicateurs importants sont aussi en hausse dont les chiffres de l’emploi, la construction de logements neufs et la confiance des consommateurs.
  7. Le marché boursier américain est le plus liquide au monde. À l’instant où vous souhaitez acheter ou vendre un titre, il y a un investisseur prêt à vous l’offrir ou le payer. Aucun autre pays n’a un organisme de surveillance et de répression des crimes financiers aussi bien structuré que la SEC (Security Exchange Commission).
  8. Plus de 5000 milliards de dollars américains végètent dans les comptes bancaires des particuliers et des entreprises. Au fur et à mesure que les conditions économiques s’améliorent, les investissements augmentent et gonflent du même coup la valeur des entreprises.
  9. On trouve maintenant des titres boursiers dont le ratio cours/bénéfice est inférieur à 10. Il y a donc encore des aubaines à saisir. Pour les bénéfices attendus d’ici 2017, le ratio C/B du S&P 500 est de 15,2. Soit son niveau le plus bas en deux ans et SOUS sa moyenne historique. Le ratio cours/bénéfice évalue la relation entre les bénéfices d’une entreprise et le cours (prix) de son action.
  10. On observe des signes de reprise dans les pays émergents. C’est le cas notamment en Inde. Des firmes de gestion internationales comme Fidelity Investments anticipent de forts rendements d’ici 3 à 5 ans dans les pays nouvellement développés comme le Brésil, l’Indonésie, la Chine, le Vietnam, l’Afrique du Sud, le Mexique…

Les meilleures raisons d’investir mondialement:

  • Pour la diversification de votre portefeuille (diminution du risque)
  • Les grandes sociétés américaines et européennes réalisent plus de 50% de leurs bénéfices à l’échelle mondiale
  • Plusieurs indicateurs économiques sont en hausse
  • Les ménages américains sont de moins en moins endettés
  • Les taux d’intérêt sont encore très bas
Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...