Publicité

Célébrer la vivacité du secteur Saint-Viateur Est

Économie, Vie de quartier
Organisé par le Comité de revitalisation du Secteur Saint-Viateur Est, l'événement vise à susciter les échanges entre les différents acteurs du quartier pour réfléchir le développement de ce territoire.
Organisé par le Comité de revitalisation du Secteur Saint-Viateur Est, l’événement vise à susciter les échanges entre les différents acteurs du quartier pour réfléchir le développement de ce territoire. (photo : Simon Van Vliet)

C’est autour du thème « Mega-blocs et micro-boîtes » que s’est tenu mercredi le 6e [email protected] annuel des travailleurs du Secteur Saint-Viateur Est.

Organisé par le Comité de revitalisation du Secteur Saint-Viateur Est, l’événement vise à susciter les échanges entre les différents acteurs du quartier pour réfléchir le développement de ce territoire enclavé du nord du Plateau.

« Il y a une vivacité, une diversité, une énergie. C’est très précieux », explique Jason Prince, agent de développement territorial du Plateau pour la CDEC Centre-Sud/Plateau-Mont-Royal.

Souligner le rôle de la CDEC

Dans une brève allocution au début de l’événement, le conseiller de Ville pour le district Mile-End, Richard Ryan, a tenu à souligner la contribution de la CDEC au développement économique et social du secteur. « Je tiens à reconnaître le rôle de la CDEC », a-t-il insisté en soulignant que l’organisme, qui a célébré son trentième anniversaire l’an dernier, sera dissous d’ici quelques semaines.

« On est en train de fermer la boîte », confirme Jason Prince, qui remplace Vanessa Huppé-Hart, nouvellement embauchée comme commissaire au développement économique de l’arrondissement. Celui qui enseigne également à l’École des affaires publiques et communautaires de l’Université Concordia, dit espérer que l’approche territoriale développée par la CDEC au fil des ans ne sera pas perdue dans la nouvelle structure de développement local.

Maintenir la mixité

La CDEC a été un acteur clé dans le maintien d’une certaine mixité des usages dans le secteur, notamment en favorisant l’essor de l’économie sociale dans le Mile-End et le maintien des ateliers d’artistes dans les cinq grandes tours du secteur Saint-Viateur Est.

En plus d’attirer de gros joueurs, le Mile-End est une pépinière d’innovation sociale qui héberge une grande variété de microentreprises, comme celle qui a donné naissance au Smart Halo, et d’organismes d’économie solidaire, comme l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE) et leur futur voisin, la nouvelle coopérative de coworking Temps libre.

Vos commentaires
loading...