Élus, Environnement, Vie de quartier
Gens du Plateau qui fabriquer des abris pour les chats sauvages
Été 2015. Regroupement de quartier pour fabriquer des abris pour les chats sauvages. (Photo: Christine Gosselin)

Chroniques félines du Plateau Mont-Royal : mains nombreuses, fardeau léger, cœur en liesse (4/4)

En tant que conseillère municipale, on constate des agissements qui mettent à l’épreuve la foi en l’humain et dans le vivre-ensemble. Mais quand les gens posent de nobles gestes, c’est tellement réjouissant!

On découvre qu’un grand nombre de citoyens se dissocient allègrement de leurs obligations sociales les plus élémentaires, qu’un nombre significatif de résidents ont des comportements répréhensibles, ou encore qu’ils se lavent trop facilement les mains de responsabilités qui tombent ensuite sur les épaules de ceux ou celles pour qui l’indifférence n’est pas une option. Voilà pourquoi, quand on entend que des jeunes s’organisent pour aller ramasser des ordures sous un viaduc, que des voisins collaborent pour nettoyer des graffitis, ou que certaines personnes s’investissent à fond contre le mauvais traitement des animaux, on veut le crier sur les toits.

Heureusement pour nous tous, beaucoup de gens s’impliquent. Au-delà de l’aide qu’ils fournissent, ils en retirent eux-mêmes satisfaction et bienfait, car l’altruisme est une récompense bidirectionnelle, tout comme la clémence, dont Shakespeare dit qu’elle est « deux fois bénie, bonne à celui qui donne comme à celui qui reçoit ».

Mais pour ce qui est de venir en aide aux chats abandonnés, une certaine dose de cynisme ambiant prévaut. Les bénévoles du programme de CSRM, comme ceux qui se soucient des bêtes en général, font preuve d’une sensibilité que plusieurs trouvent démesurée ou risible, en se demandant si toute cette énergie ne devrait pas plutôt être dirigée vers d’autres causes, jugées supérieures. Ce jugement est d’ailleurs surtout répandu chez ceux qui ne lèvent le doigt pour aucune cause, sinon ils sauraient que la générosité est une ressource hautement renouvelable.

Si l’arrondissement pose aujourd’hui les bons gestes pour venir à bout de la surpopulation féline, c’est grâce aux efforts de sensibilisation des bénévoles qui, de leur côté, n’ont pas attendu les pouvoirs publics pour agir. C’est ainsi que le Plateau-Mont-Royal a contracté un partenariat avec la SPCA en 2011, suivi d’une entente CSRM, et qu’il a amendé son règlement d’urbanisme pour empêcher la vente d’animaux dans les animaleries.

Au-delà de répandre l’évangile de la stérilisation obligatoire pour animaux de compagnie (je compte sur vous!), voici ce que vous pouvez faire :

  • Signaler la présence de chats non stérilisés, afin qu’ils soient capturés et emmenés à la SPCA pour stérilisation et adoption, action de capture à laquelle vous pouvez bien sûr vous-mêmes participer ou contribuer;
  • Nourrir les chats d’une colonie ou leur fournir un refuge dans votre cour ou encore construire des abris pour l’hiver (atelier en cours sur la photo);
  • Adopter un animal abandonné;
  • Faire un don à la SPCA, soit pour l’ensemble de son œuvre, ou pour contribuer aux frais d’un programme local CSRM.

Pour démarrer votre implication, vous n’avez qu’à contacter la personne ressource de la SPCA en suivant ce lien : http://www.spca.com/?page_id=5371&lang=fr

Plusieurs pages Facebook sont à la recherche de foyers pour des minous tous plus adorables les uns que les autres : The-Pussy-Patrol-Cat-Adoption-Page ou Chatons orphelins Montréal, notamment.

Vous pouvez faire un don dans un compte réservé aux fins d’interventions médicales non couvertes par le programme CSRM, comme l’extraction de dents pourries. Cette clinique accompagne depuis des années les bénévoles et leur fournit des services à des tarifs réduits : http://www.vetplateau.com

Vous pouvez rentrer à la boutique Too Zoo (au 4066 boul. St-Laurent) pour contribuer avec votre monnaie de poche à un fond qui sert à acheter de la nourriture (encore une fois, à rabais) pour les chats des colonies CSRM du Plateau-Mont-Royal.

Si vous ne le faites pas pour les chats, faites-le pour toutes celles qui agissent par pure bonté pour le bien de tous. Votre geste en inspirera beaucoup d’autres.

 

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
Lire plus d'articles de la catégorie Élus