Publicité

Flûte de carotte et poésie numérique

Culture

La soirée Sortir de l’écran / Spoken Screen à la Vitrola présente deux créateurs d’envergures qui explorent notre rapport aux mots, à la voix humaine et au langage en ce début de siècle. Pour s’éveiller à un regard neuf et artistique sur notre ère d’informations numériques.

L’agence Topo accueille cette semaine l’artiste autrichien Jörg Piringer. À contre-courant de l’utilisation pragmatique des technologies, le poète numérique explore l’intellibiligité du langage de l’internet à travers le spectacle vivant, l’installation sonore, la musique électronique, les jeux informatiques et l’art vidéo.

Artiste multidisciplinaire, Jörg Piringer est un poète, musicien et programmeur autrichien qui s’est vu décerner en 2015 le prix de l’artiste exceptionnel de l’année en arts médiatiques par le Service des arts et de la culture de la chancellerie d’Autriche. Sa pratique artistique hors norme a retenu l’attention de la petite équipe de l’Agence Topo qui l’a invité cette semaine à donner des ateliers. Il présente aussi ce soir une toute nouvelle expérimentation scénique pour la soirée de performances médiatiques Sortir de l’écran / Spoken Screen à Vitrola.

iOS et percussion de courge musquée

160204_SDE_Piringer+Alexis_sq_big« On a fait un appel de projets l’an dernier. Notre choix s’est arrêté sur lui parce qu’il a une pratique où il créer autant avec des outils de haute technologie, qu’avec des légumes», explique en rigolant Gabrielle Lajoie-Bergeron, adjointe aux communications et au développement du centre d’artiste en arts numériques situé sur De Gaspé. La chose est en effet des plus intrigantes. Jörg Piringer est à la fois créateur et poète numérique: Il fabrique des sons, des applications artistiques pour iOS, Apple Watch et OSX et des performances interactives, mais il est aussi membre d’un orchestre basé à Vienne qui joue de la musique avec des instruments fabriqués avec des légumes frais: The Vegetable Orchestra. Un fossé gigantesque entre haute et basse technologies qui pique la curiosité.

Mots électroniques

Le programme double de ce soir présente d’abord une nouvelle création vocale truffée de manipulation électronique par la montréalaise Alexis O’Hara. Sa pratique exploite les allégories de la voix humaine via l’improvisation électronique. Ensuite, Jörg Piringer poursuit la soirée avec la performance darkvoice, présentée pour la toute première fois par l’artiste. La performance mélangera texte et électronique pour explorer le monde des langages secrets propre à l’internet.

 

Sortir de l’écran / Spoken Screen

Jeudi 4 février – 20 h (ouverture des portes)

La Vitrola – 4602, boul. Saint-Laurent

Pour expérimenter avec les outils et méthodes de Jörg Piringer, l’artiste propose un atelier d’expérimentation Les mots dans l’espace / Words in Space ce samedi et dimanche 6 et 7 février  de 10 h à 16 h à l’Agence TOPO

5445, avenue de Gaspé, Montréal

www.agencetopo.qc.ca/

Vos commentaires
loading...