Publicité

Le vélo intelligent réinventé depuis le Mile-End

Économie, Transport
L'accessoire de vélo qui permet de transformer à peu près n'importe quelle bécane en un vélo intelligent a été développé par une petite équipe établie au 5445 De Gaspé.
Le Smart Halo, un accessoire de vélo qui permet de transformer à peu près n’importe quelle bécane en un vélo intelligent, a été développé par une petite équipe établie au 5445, de Gaspé. (photo : courtoisie de Smart Halo)

Smart Halo, une jeune entreprise locale qui a réussi à lever plus d’un demi-million de dollars en sociofinancement l’an dernier, se fait remarquer à l’échelle globale.

« Il y a clairement un écosystème dans le Mile-End », note le cofondateur et directeur des affaires chez SmartHalo, Xavier Peich, qui souligne que l’accessoire high-tech de vélo qui permet de transformer à peu près n’importe quelle bécane en un vélo intelligent a été développé par une petite équipe de passionnés du vélo urbain, établie au 5445, de Gaspé.

Démocratiser le vélo intelligent

Plus qu’un simple gadget, le Smart Halo se présente comme une révolution dans le secteur du vélo intelligent. « On voulait démocratiser cette nouvelle technologie, explique Xavier Peich. On a voulu régler un problème qu’on avait comme cyclistes urbains. »

Connecté à un téléphone intelligent, le Smart Halo permet de faciliter la navigation en guidant les cyclistes vers les meilleurs itinéraires cyclables à la manière d’un GPS. De plus, il sert également de système antivol, rendant superflus des systèmes comme les dispendieux cadenas intelligents.

Un succès international

« On a mis le doigt sur un problème », constate Xavier Peich, qui souligne que l’objectif initial de la campagne de sociofinancement a été atteint en à peine 15 heures. Environ 5 000 unités ont ainsi été vendues depuis le lancement de la campagne, l’été dernier. Smart Halo a amassé plus de 538 000$ sur KickStarter.

Après avoir fait parler de lui dans des publications réputées comme Fortune et Time, le Smart Halo a été présenté au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas le mois dernier. « On est en discussions avec beaucoup de monde à l’international », confirme Xavier Peich.

Le produit, qui est actuellement dans sa phase finale de développement, sera par contre fabriqué, assure Xavier Peich. Ce dernier affirme que l’entreprise « travaille avec des partenaires du Québec » pour réaliser l’assemblage des composantes électroniques et la production des appareils qui seront commercialisés à compter du mois de mai 2016.

Vos commentaires
loading...