Publicité

Logement social : première contribution locale majeure

Élus, Immobilier
« Dans le contexte actuel, c'est une grande victoire », se réjouit le conseiller Richard Ryan, responsable de la politique locale d'inclusion.
« Dans le contexte actuel, c’est une grande victoire », se réjouit le conseiller Richard Ryan, responsable de la politique locale d’inclusion. (photo : Simon Van Vliet)

La politique locale d’inclusion adoptée l’an dernier porte ses fruits avec une contribution importante dans le dossier du 30, Saint-Joseph Est.

« Le promoteur a accepté de faire une contribution », indique Richard Ryan, le conseiller de Ville pour le district du Mile-End et responsable de la politique d’inclusion à l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Un projet de résolution enfin adopté

Retiré de l’ordre du jour du conseil d’arrondissement à de nombreuses reprises depuis l’été dernier, le second projet de résolution autorisant le changement de zonage du bâtiment de 12 étages sera donc finalement adopté lors du conseil d’arrondissement de ce soir.

Après plusieurs mois de négociations, le promoteur du projet, qui avait refusé initialement d’inclure des logements sociaux dans le projet de reconversion, a accepté de cotiser un montant de 375 000 $ au fonds d’inclusion.

Cette contribution est légèrement supérieure au montant de 15 000 $ par unité établi dans la politique.

Un gain pour le logement social

« Dans le contexte actuel, c’est une grande victoire », se réjouit Richard Ryan qui en profite pour décocher une flèche à l’administration Coderre-Copeman. Il souligne qu’avec cette contribution volontaire d’un seul promoteur, le Plateau récolte un montant équivalent à 10 % de ce que la Ville de Montréal a inscrit au Plan triennal d’investissement (PTI) pour l’acquisition de terrains aux fins de logement social.

En effet, seul un montant de 3 millions de dollars a été prévu au PTI 2016-2018 pour l’acquisition de terrains à mettre en réserve pour la construction de logements sociaux sur l’ensemble du territoire montréalais.

« Ça n’a aucun bon sens », s’indigne Richard Ryan qui fustige le « manque de leadership » de l’administration Coderre en matière d’habitation.

Plusieurs arrondissements semblent d’ailleurs prendre exemple sur le Plateau pour établir leur politique locale d’inclusion. C’est le cas notamment de Rosemont-La-Petite-Patrie, qui resserrera ce soir sa propre politique en la matière, et de Verdun, qui a emboité le pas le mois dernier avec une politique ambitieuse..

Vos commentaires
loading...