Publicité

12 conseils pour ne pas se faire avoir en refaisant sa toiture

Immobilier, Commandité
toiture en élastomère
PHOTO : André Dumont/Inspecteur D

La saison de la douce odeur de bitume des couvreurs est de retour!

Si vous prévoyez changer votre toiture cet été, méfiez-vous! Tout le monde peut se déclarer couvreur. Voici 12 conseils pour naviguer dans le merveilleux monde des toitures pour toits plats.

  1. Obtenir des références

Vos voisins qui ont fait changer leur toiture récemment sont bien placés pour raconter leur expérience et recommander l’entrepreneur qui a réalisé les travaux.

  1. Demander au moins trois soumissions

Certains vous donneront un prix au téléphone. Ne retenez les soumissions que des entrepreneurs qui se sont donné la peine de se déplacer pour vous rencontrer et monter sur votre toit.

  1. Penser à la ventilation

Tous les couvreurs peuvent remplacer une vieille toiture par une neuve. Mais pas tous savent analyser les besoins en ventilation de votre toit et proposer des ajustements.

  1. Éviter les idéologues

Fuyez les couvreurs qui n’installent qu’un seul type de membrane, persuadés que tous les autres sont inadéquats. Les bons couvreurs offrent des options et connaissent les forces et faiblesses des différents types de membrane.

  1. Vérifier le numéro RBQ

L’entrepreneur a-t-il un dossier en règle à la Régie du bâtiment du Québec et à l’Office de la protection du consommateur? Une recherche rapide sur internet vous le révélera, avec la liste des plaintes réglées ou non.

  1. Préférer les membres de l’AMCQ

N’importe qui peut se déclarer couvreur au Québec. Les plus sérieux ont satisfait aux exigences techniques et financières requises pour faire partie de l’Association des maîtres couvreurs du Québec.

  1. Ne pas choisir le moins cher

Le moins cher des soumissionnaires ne l’est pas pour rien. Il pourrait ne pas se présenter à la date prévue, étirer les travaux sur plus d’une journée, laisser des débris sur place, payer ses employés au noir et tourner les coins ronds.

  1. Ne pas verser de dépôt

Un entrepreneur sérieux n’a pas besoin de dépôt avant le début des travaux, sous prétexte qu’il doit acheter du matériel. Si vous ne le payez pas une fois la toiture changée, il prendra une hypothèque légale sur votre bâtiment.

  1. Négocier les « extras » à l’avance

Entendez-vous d’avance avec l’entrepreneur sur le prix des « extras » qui pourraient survenir une fois les travaux en cours : remplacement de planches de pontage, solins, tôlerie et autres.

  1. Choisir la bonne membrane

Bitume et gravier? Élastomère? TPO? EDPM? Faites votre recherche. Questionnez l’entrepreneur sur son expérience avec la membrane proposée et sa technique pour chauffer et sceller les joints.

  1. Monter sur le toit pendant les travaux

Plusieurs personnes âgées ont été flouées par des couvreurs qui sont montés faire du bruit sur leur toit, mais qui sont repartis sans en changer le revêtement! La fraude est constatée au moment de vendre la maison, lors de l’inspection préachat.

  1. Ne payer qu’une fois terminé

Si l’entrepreneur vous demande de payer à la fin de la journée, en vous promettant de revenir plus tard pour terminer quelques détails de tôlerie ou de scellant, refusez! Son chèque encaissé, vous devrez le talonner pour qu’il revienne.

André Dumont est inspecteur en bâtiment et chroniqueur

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...