Publicité

À l’Est toute! Des grands projets pour Mont-Royal est

Économie, Vie de quartier
De nombreux aménagements proposés par la Société de développement de l'Avenue du Mont-Royal (viendront transformer l'environnement urbain jusqu'à l'automne prochain
De nombreux aménagements proposés par la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal (viendront transformer l’environnement urbain dans le Plateau Est jusqu’à l’automne prochain . (photo : Simon Van Vliet)

L’est de l’Avenue du Mont-Royal se fera une cure de beauté cet été, grâce à une intervention majeure pilotée par la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal (SDAMR).

En plus de l’installation d’un gigantesque placottoir et des projets d’embellissement de l’ancien village De Lorimier, la SDAMR a d’autres projets d’aménagement urbain sur la planche à dessin. « Le rôle des sociétés de développement commercial (SDC), c’est aussi ça », explique Charles-Olivier Mercier, directeur général de la SDAMR et secrétaire de l’Association des SDC de Montréal.

Enjoliver la ville

De plus en plus, les SDC entreprennent des projets qui ne visent pas uniquement la promotion commerciale, mais l’amélioration globale de l’expérience de consommation ou de déambulation sur les artères. Le programme de la SDAMR pour l’est de l’Avenue s’inscrit clairement dans cette perspective d’enjoliver la ville.

« L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal supporte et applaudit cette grande intervention de la SDAMR qui viendra vivifier et embellir de jolie façon l’est de l’Avenue, le cœur du village De Lorimier, écrivait ce matin la conseillère du district, Marianne Giguère, sur sa page Facebook. On a hâte de voir ça! »

L’un des éléments de ce programme prévoit l’installation de grands bacs à fleurs sur Mont-Royal aux intersections de Fullum, Franchère, Chapleau et Iberville. À la manière des saillies verdies, aménagées par l’arrondissement, ces bacs viendront remplir l’espace de 5 mètres qui est interdit au stationnement aux abords des intersections.

Une collaboration tripartite

Ce type de projet-pilote nécessite des autorisations spéciales de l’arrondissement, ce qui n’est « jamais très simple », note Charles-Olivier Mercier qui souligne que la collaboration entre la SDAMR, l’arrondissement et les commerçants est tout de même très bonne. « On joue avec ça aussi », explique-t-il.

Les aménagements comme le placottoir côtoieront ainsi les terrasses de la nouvelle microbrasserie Boswell et celle de la brasserie le Sieur D’Iberville, inaugurée mardi dernier (3 mai).

Les aménagements proposés culmineront vers la place Valentin-Jautard déjà ciblée par la SDAMR. « On veut vraiment créer un espace assez bucolique », explique Charles-Olivier Mercier. La SDAMR envisage notamment la plantation de houblon sur la place, un clin d’œil aux deux nouvelles brasseries qui se sont installées dans le Plateau Est depuis 2014.

Vos commentaires
loading...