Publicité

Club de lecture: bouleversements

Culture

Voici les suggestions de notre Club de lecture cette semaine!

Bande dessinée

AlcibiadeSuggestion de David Tuffelli-Rail, bibliothécaire à la bibliothèque du Plateau Mont-Royal

Alcibiade, de Rémi Farnos, La joie de lire, 2015.

Collection jeunes, Nouveautés

Proposée aux jeunes, magique pour les adultes, cette bande dessinée est un coup de cœur. Construite comme un mythe initiatique, l’histoire nous présente le long périple d’Alcibiade, jeune homme à la recherche de son destin. L’influence de nombreux mythes et grandes épopées se fait sentir autant dans l’histoire que dans les choix stylistiques du dessin.

Si l’histoire en elle-même est très belle, la magie de cet ouvrage se situe dans les jeux de case de l’auteur. Dès la page couverture, l’auteur nous annonce qu’il compte briser les normes de la bande dessinée avec des cases de différentes grandeurs, avec des séquences inusitées et qui jouent à la fois le rôle d’image d’ensemble et de moment précis. Du grand 9e art!

 

Roman

etaupireSuggestion de Stéphane Desjardins, éditeur

Et au pire, on se mariera, de Sophie Bienvenue, La Mèche éditeur, 2011

Un petit roman qui ne vous épargnera pas, que ce « Et au pire, on se mariera »de Sophie Bienvenue, qui a été adapté récemment au théâtre. Cent cinquante pages d’émotions à fleur de peau. On y parle d’inceste, de pédophilie, d’amours interdits, de pauvreté et de déliquescence sociale. La richesse de ce roman singulier, c’est que l’auteure, au lieu de s’enfarger dans les formules convenues, a choisi un langage cru et imagé, mais aussi l’humour, pour attaquer de front des préoccupations et des situations souvent tragiques. On suit le personnage principal d’Aïcha, une jeune femme toujours enragée, qui entretient une relation tendue avec sa mère, qui lui a « volée » son paternel, avec qui elle se plaisait à écouter le film Scarface, dont elle connaît les répliques par cœur à neuf ans. Aïcha rencontre Baz. C’est un séisme amoureux. Elle fera tout pour ce jeune homme, maintenant en taule, qui veut l’aider. On « suit » Aïcha, car elle se dévoile au lecteur. Elle lui raconte tout. Comme dans un rapport destiné à un travailleur social. Aïcha nous livre sa vie de jeune fille de 13 ans blessée, marquée par les prostituées travesties et autres personnages glauques du Centre-Sud, ce quartier miteux qui ne lui a laissé aucune chance. Un roman magnifiquement écrit, dans la lucidité.

Documentaire

Suggestion de Marie-Eve Cloutier, journaliste et chef de pupitre

r_2333Le 20e siècle en 30 secondes, par Jonathan T. Reynold, éditions Hurtubise, 2015

Cette collection de livres résumant plusieurs sujets autour d’un même thème en 30 secondes avait piqué ma curiosité depuis bien longtemps. Dans les librairies, ils sont généralement regroupés dans un même présentoir. Je me suis récemment procuré non pas le premier livre de cette série (Théories en 30 secondes, 2010), mais plutôt un des derniers nés, soit Le 20e siècle en 30 secondes.

L’auteur, Jonathan T. Reynolds, et ses collaborateurs ont sélectionné 50 histoires qui ont marqué les années 1900 et les ont classées sous sept catégories, soit Science et technologie, Arts et divertissement, Guerre et conflits, Politiques et société, Industrie et économie, Médecine et santé et Triomphe et tragédie. Le 20e siècle est assurément l’ère où l’humanité et son histoire ont connu un très grand nombre de changements, alors que les hommes ont été capables du meilleur, comme du pire: la bombe atomique, la Ford modèle T, « un pas de géant pour l’homme » qui a marché sur la lune, Woodstock, la chute du mur de Berlin, le VIH/SIDA, Internet, et cet homme, un certain Martin Luther King Jr, qui avait un rêve…

Chaque histoire est résumée en une phrase de 3 secondes, suivi d’un récit de 30 secondes, en plus d’une réflexion de 3 minutes, pour approfondir le sujet. Le livre permet ainsi un tour d’horizon suffisamment appréciable pour élever son niveau de culture générale, que l’on choisisse d’en faire la lecture de la première à la dernière page, ou que l’on décide de traiter l’ouvrage comme une petite encyclopédie, à consulter au besoin.

Vos commentaires
loading...