Publicité

Les placottoirs s’en viennent

Économie, Vie de quartier
esquisse du placottoir de l'Avenue du Mont-Royal
Le placottoir de l’Avenue du Mont-Royal sera installé très prochainement près du garage de la STM. (Esquisse: Stéphanie Leduc – Odace Événements)

L’arrondissement du Plateau ramène un nouveau concept de terrasse : les placottoirs. Le plus imposant verra le jour avenue Mont-Royal.

C’est le conseiller Alexander Norris qui en a fait l’annonce au dernier conseil d’arrondissement, lundi soir (2 mai). « Il s’agit d’un espace public gratuit aménagé en terrasse, installé à la demande de commerçants ou d’organismes qui désireraient en installer un devant leur place d’affaires (sic). »

Contrairement à une terrasse, un placottoir est gratuit. Un commerçant qui désire implanter une terrasse sur le domaine public doit payer un permis ainsi qu’assumer la perte de revenus des parcomètres, si la terrasse est située à un endroit où le stationnement sur rue est payant. De plus, il doit, évidemment, assumer les coûts de construction et de démolition de sa terrasse. Par contre, puisque le placottoir est gratuit, n’importe qui peut venir s’y installer, seul ou à plusieurs. Et il n’y a aucune obligation de consommer les produits offerts par le ou les commerçants à proximité. Le premier placottoir du Plateau a vu le jour en 2014, devant Léo le Glacier, rue Duluth.

Un « méga » placottoir

Si le conseil d’arrondissement a approuvé quatre emplacements, une source à l’arrondissement nous précise que le Plateau en comptera au moins une dizaine. Le plus imposant (le conseiller Norris a évoqué un « méga » placottoir) sera installé avenue Mont-Royal Est, devant le garage de la STM. Conçu par Stéphanie Leduc, pour Odace Événements, une filiale de la Société de développement de l’avenue du Mont-Royal (SDAMR), il fera 17 mètres de longueur, soit l’équivalent de trois espaces de stationnement.

placotoire1

Conçu par Stéphanie Leduc, pour Odace Événements, une filiale de la Société de développement de l’avenue du Mont-Royal (SDAMR), le placottoir fera 17 mètres de longueur. (Esquisse : Stéphanie Leduc – Odace Événements)

La SDAMR dépensera 17 000 $ dans ce projet. « On pose des gestes pour que le Plateau Est se revitalise, dans un contexte où l’arrondissement va présenter un programme particulier d’urbanisme en juin ou juillet prochain pour ce secteur, explique Charles-Olivier Mercier, directeur général de la SDAMR. À l’est de Fullum, on a une trame commerciale à consolider. Il faut attirer le regard dans ce territoire qui a un excellent potentiel de développement. »

« Nous voulons permettre à des gens qui passent par là de prendre une pause, notamment les 200 employés à la STM, reprend-il. Nous avons acheté un piano et nous l’installerons à nos frais dans ce placottoir dont l’aménagement est audacieux et attrayant. »

M. Mercier considère le placottoir comme un outil de revitalisation commerciale, parmi un ensemble d’autres actions que mènera son organisme cet été, notamment un jardin communautaire qui sera installé sous peu, angle Franchère et Mont-Royal, ainsi que quelques interventions à la place Valentin-Jautard.

Les autres lieux

Lundi, le conseil d’arrondissement approuvait quatre emplacements. Outre celui de l’avenue Mont-Royal, on trouvera un placottoir au 916, rue Duluth, devant Léo Le Glacier, ainsi qu’un autre au 919, de la même rue, devant le Gonzo Café. La rue Saint-Viateur aura le sien, devant le Comptoir 21, de même qu’au 1216, Gilford, près de De La Roche, face à la Dinette Nationale. Certains placottoirs pourraient même disposer de supports à vélo intégrés.

placotoire4

Le placottoir est un projet de 17 000 $. (Esquisse : Stéphanie Leduc – Odace Événements)

Vos commentaires
loading...