Publicité

Le déménagement à deux roues a la cote!

Économie, Transport
Avec l'aide de remorques, les déménageurs à vélo peuvent transporter de grands meubles et même des électroménagers.
Avec l’aide de remorques, les déménageurs à vélo peuvent transporter de grands meubles et même des électroménagers. (photo tirée de la page Facebook de Déménagement Myette)

Avec une évaluation moyenne de 4,9 étoiles sur 5, le déménageur le mieux coté par les internautes montréalais, Déménagement Myette, est une entreprise du Plateau.

C’est dans son grand entrepôt du Plateau Est, rempli de boites et couvertures de déménagement et de vélos, que j’ai interviewé Julien Myette pour la première fois, en juillet 2012.

Une entreprise qui roule!

Encore en développement à l’époque, Déménagement Myette avait un chiffre d’affaires annuel d’environ 120 000 $ dollars. Fondée en 2009, l’entreprise avait déjà déménagé 1 500 clients, sur une distance totale d’environ 16 000 km.

En 2015, le chiffre d’affaires a atteint le cap des 200 000 $ et le nombre total de clients desservis a doublé, indique par courriel Julien Myette qui ajoute avoir « cessé de calculer des stats sur la distance parcourue ».

« L’achalandage a augmenté », confirme simplement Matthew Gaines qui travaille chez Déménagement Myette depuis plusieurs années. Au pic de la saison, dans les jours précédant le 1er juillet, l’équipe de Julien Myette, composée d’une douzaine de cyclistes aguerris, peut réaliser de 10 à 15 déménagements par jour.

Déménager à deux roues 

Les déménageurs à vélo, qui tirent de solides remorques, peuvent transporter à peu près n’importe quoi. La cassette avant, équipée de pignons à 18 dents, augmente le rapport de transmission et permet de déplacer sans trop d’effort de lourdes charges, comme de gros électroménagers.

L’idée est venue à Julien Myette, il y a bientôt dix ans, alors qu’il travaillait dans une compagnie de déménagement traditionnel. S’il a fallu quelques années pour établir la crédibilité de Déménagement Myette comme déménageur professionnel, l’entreprise est désormais citée comme une référence en la matière, au même titre que La Capitale.

Si aucune autre entreprise de déménagement à vélo n’a encore vu le jour au Québec, l’idée fait tranquillement son chemin. Ce printemps, le concepteur de vélo-cargo David Viens a d’ailleurs annoncé un projet de camion-vélo qui pourrait même déménager… un piano!

Soutenue par Accès transports viables à Québec, cette initiative s’inscrit dans une tendance, particulièrement marquée sur le Plateau, qui voit le vélo devenir un mode de transport de plus en plus populaire.

Vos commentaires
loading...