Publicité

Le festival FRINGE sur les chapeaux de roue !

Culture
Concert au parc Fringe durant l’édition de 2015. (photo : Cindy Lopez)

Le Festival FRINGE entre aujourd’hui dans sa deuxième semaine. Après plusieurs jours de spectacles dans différents théâtres du Plateau, le festival déplie toute sa programmation et s’installe à partir du 9 juin dans l’habituel parc des Amériques, au coin des rues Rachel et Saint-Laurent.

Originaire d’Écosse, le festival FRINGE accueille plus d’une centaine de troupes de théâtre, compagnies de danse et groupes de musique, pour un ensemble de 800 représentations étalées sur une vingtaine de jours.

Le parc Fringe, vitrine du festival

Sur le site, on retrouve des grillages recouverts d’affiches promotionnelles des différentes troupes et compagnies. Une grande bannière de tissu accrochée d’un bout à l’autre de la scène qui épouse naturellement la configuration du parc des Amériques. Quelques chaises, des stands pour acheter de la bière, du vin. Les spectacles et performances s’enchainent, gratuitement, au grand bonheur des habitués et des badauds.

Ainsi, le parc Fringe est à l’image même du festival : sans fioritures, éclectique, authentique, ouvert à tous et toutes.

Le spectacle House of Laureen durant la soirée de lancement (photo : Cindy Lopez)

Le spectacle House of Laureen durant la soirée de lancement. (photo : Cindy Lopez)

Liberté artistique complète

Le festival se distingue par sa direction artistique. En effet, celle-ci n’existe pas! Il n’y a pas censure sur le contenu.

L’inscription se fait sur la base du premier arrivé, premier servi, ou grâce à une loterie. Tout le monde peut donc s’y inscrire.

C’est tant un véritable tremplin pour de jeunes artistes au début de leur carrière qu’un laboratoire pour des compagnies plus installées.

Le festival fait aussi la belle part aux droits d’auteur : le prix moyen du billet est de 10$ plus quelques frais de service et le montant entier va dans les poches des artistes.

Festival multidimensionnel 

Théâtre, danse, musique, marionnette, poésie, cabaret, comédie musicale, œuvre multidisciplinaire et conte seront de mise. On pourra retrouver les performances musicales au Divan Orange dans le cadre du programme Les Nuits du FRINGE tandis que les représentations théâtrales s’effectueront au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, au Théâtre la Chapelle, au Théâtre Mainline ou en plein air au parc Fringe.

D. Trudeau et D. Belair durant le Sketch Republic au Théâtre Mainline (photo : Jospeh Sainte-Marie

D. Trudeau et D. Belair durant le Sketch Republic au Théâtre Mainline. (photo : Jospeh Sainte-Marie)

De plus, construire des ponts entre les différentes communautés montréalaises est un des objectifs du festival. En effet, 70 % de la programmation est réservé à des compagnies québécoises, dont la moitié est anglophone. C’est une manière pour des spectateurs francophones de découvrir des pièces jouées en anglais et inversement.

Pour la programmation (très complète), c’est ici. Et pour vous aider dans votre choix, un mot-clic a été créé sur Twitter : #fringebuzz. Votre journaliste ira quant à lui faire un tour au Théâtre La Chapelle pour voir Ubu on the table.

Vos commentaires
loading...