Publicité

La photographie mobile s’expose sur l’avenue du Mont-Royal

Culture, Vie de quartier
« Un sérieux revers. En prenant d’assaut le campement des étoiles, tu as tout de même dû infliger un sérieux revers aux mélodies des mémoires » par Patrick St-Hilaire et Jean-Yves Fréchette
« Un sérieux revers. En prenant d’assaut le campement des étoiles, tu as tout de même dû infliger un sérieux revers aux mélodies des mémoires » par Patrick St-Hilaire et Jean-Yves Fréchette

Les artistes du Mouvement Art Mobile présentent leur exposition Mains Libres sur l’avenue du Mont-Royal. Particularité : toutes les photographies ont été prises à partir d’appareils mobiles, de tablettes ou de drones. Les artistes engagent alors une réflexion sur la connectivité des images.

Odace Évènement, à l’origine du Pavé Poésie, revient avec une nouvelle exposition occupant l’espace public. Jusqu’au 12 août, une dizaine de photographes membres du collectif Mouvement Art Mobile exposent le long de l’avenue du Mont-Royal.

Mouvement mobile

Visages du Plateau, une série de Denis Dulude pour Mains Libres sur l'avenue du Mont-Royal

Visages du Plateau, une série de Denis Dulude pour Mains Libres. (photo : Pierre de Montvalon)

Crée par trois artistes pluridisciplinaires, le Mouvement Art Mobile (MAM) vient mettre les plateformes mobiles au cœur du processus créatif des membres du collectif. Interroger la connectivité des médias sociaux est donc au cœur de la démarche de chacun d’entre eux.

Cet aspect est fondamental pour Sven, membre fondateur du MAM, qui présente deux séries : Éclipses et Cheval Mouvement. « Pour la série Éclipse, j’ai choisi de travailler à partir des filtres Instagram. Le filtre, c’est rajouter une histoire, comme si la photo initiale était trop fade pour rester ainsi. Je vais à rebours de cela, en appliquant ces filtres les uns sur les autres, sans photos original, tel des couches de peinture ».

Major Tom, une série de Marc Cinq-Mars pour l’exposition « Mains Libres ». (Photo : Pierre de Montvalon)

Une nouvelle photographie

L’appareil mobile permet une instantanéité et une spontanéité que la photographie traditionnelle exploite de différente manière. « Le medium mobile permet de dépasser en quelque sorte la vieille bagarre entre l’argentique et le numérique » rajoute Sven.

L’approche est moins complexe, plus universelle, d’autant plus qu’il y a un bon équilibre entre la prise de vue très simple que permet un iPhone ou un Android, et la myriade d’applications d’édition téléchargeables en ligne. « C’est une sorte de Photoshop morcelé » poursuit l’artiste.

Connectivité des médiums

Portraits de fillettes faits sur iPhone et poèmes-légendes en 140 caractères, partagés sur Twitter et Facebook, voici un nouveau langage artistique à découvrir cet été en déambulant le long de l’avenue.

La série Éclipse de Sven dans le cadre de l'exposition "Mains Libres" sur l'avenue du Mont-Royal (photo : Luc Girouard)

La série Éclipse de Sven dans le cadre de l’exposition « Mains Libres » sur l’avenue du Mont-Royal (photo : Luc Girouard)

 

Vos commentaires
loading...