Publicité

Dernières semaines de la Grande Terrasse Rouge

Culture, Vie de quartier
La Grande Terrasse Rouge (photo : Héléna Vallès)
La Grande Terrasse Rouge (photo : Héléna Vallès)

La Grande Terrasse Rouge, érigée pour la deuxième année consécutive pour faire oublier aux citoyens les imposants travaux effectués par la Ville de l’autre bord de la rue Saint-Denis, entre dans sa phase finale! Courez profiter des nombreuses activités offertes par la SDC Pignons Saint-Denis avant que la Terrasse ne succombe aussi à la folie des pelleteuses.

Espaces et activités multiples  

Déployée entre les rues Roy et Mont-Royal, la Grande Terrasse Rouge est immanquable. De couleur rouge sang, elle offre une vision réconfortante aux automobilistes immobilisés par 40°C dans le trafic aux heures de pointes et dans les chantiers en tout temps.

Elle se découpe en plusieurs espaces dédiés : hamac, scène, bac à sable, exposition, zone ludique, biergarten, slackline  etc. « Notre but : attirer du monde » annonce Caroline Tessier, nouvellement nommée directrice de la SDC Pignons rue Saint-Denis, organisme chargé de l’animation de la Grande Terrasse Rouge. « Nous proposons de nombreuses activités dont des jeux d’échec et de puissance 4 géants, des séances de yoga, des cours de danse et nous accueillons des rencontres de clubs de courses ainsi que des expositions. »

Et aussi, une séance du Cinéma sous les étoiles le 20 août.

Son essence : la mitigation

Que l’on ne s’y méprenne pas, la Grande Terrasse Rouge est la sœur jumelle du Grand Chantier d’en Face. De la même manière que son grand frère, c’est un projet éphémère, « une mesure de mitigation au chantier » explique Caroline Tessier. Elle sera donc démontée lorsque le chantier prendra fin, soit vers la fin septembre d’après le cahier des charges.

Voudrait-elle y demeurer de façon pérenne ? C’est sans compter le courroux des automobilistes et commerçants, dont la capacité d’adaptation au changement varie beaucoup.

Partie de pétanque sur la Grande Terrasse Rouge (photo : Héléna Vallès)

Partie de pétanque sur la Grande Terrasse Rouge (photo : Héléna Vallès)

Commerçants : 50% l’adore, 50% l’abhorre, le reste s’en fiche

Fait-elle des heureux ? « Nous avons un taux de satisfaction à 82% chez les riverains. » Touristes un peu timides se prennent en photo devant tandis que garderies et travailleurs viennent l’occuper en journée et soirée respectivement.

Quant aux commerçants, la Grande Terrasse Rouge en fait des très heureux, des très moins heureux et en laisse de marbre un certain nombre. « Les commerces mécontents nous disent que la Terrasse n’a aucun impact sur leur chiffre d’affaire. »

Certains auraient préféré voir l’argent investi par la Ville dans leur poche plutôt qu’en lattes de bois rouge. « Sur quel critère donner des compensations monétaires ? Taille ? Chiffre d’affaire ? Difficultés financières ? C’est compliqué » assure Caroline Tessier.

Gracieuseté de la Ville de Montréal

En attendant, la directrice de la SDC tient à souligner l’implication de la Ville, qui a financé la construction de la Grande Terrasse Rouge. « On reproche à la Ville de Montréal de ne pas faire grand chose, eh bien, voici quelque de fait ! »

À mon collègue cycliste qui voudrait aller y faire un tour, inutile de prendre ton vélo, il risque d’y rester (et toi avec) : la circulation des bicyclettes sur ce tronçon de la rue Saint-Denis nous est interdite pour de bonnes raisons.

Pour le détail de la programmation : la page Facebook de la Grande Terrasse Rouge

Vos commentaires
loading...