Publicité

Fooducoin propose un service de livraison écolo de nourriture

Économie
L'équipe de Fooducoin: Thibault Bloyet (VP, responsable du développement des affaires), Julien Pauss (Président), Alexis Gagnon-Jalbert (VP, responsable de la stratégie digitale) et Audrey Nury (VP, responsable marketing & communication).
L’équipe de Fooducoin : Thibault Bloyet (VP, responsable du développement des affaires), Julien Pauss (Président), Alexis Gagnon-Jalbert (VP, responsable de la stratégie digitale) et Audrey Nury (VP, responsable marketing & communication). (Photo: gracieuseté)

Des entrepreneurs du Plateau lanceront très bientôt Fooducoin, un service de livraison à vélo pour les restaurants et services du quartier.

« Nous proposons de dynamiser l’économie de proximité et de soutenir les commerçants locaux, explique Julien Pauss, président de Fooducoin. Notre philosophie s’appuie avant tout sur le local. On veut assurer une visibilité aux commerçants du quartier par une livraison écologique. »

Les jeunes entrepreneurs s’attaquent à un créneau de marché occupé surtout par des multinationales, dont les plus connues sont Just Eat et Foodora. De gros noms d’Internet comme Amazon et Uber se sont aussi lancés dans ce marché.

« Ce qui distingue Fooducoin, c’est que nous sommes axés sur le développement à long terme, reprend M. Pauss. Nous voulons établir une image d’entreprise qui agit sur le quartier, qui s’inscrit dans la durée. Nous ne voulons pas être un autre de ces services à la mode, mais un partenaire avec le milieu, les commerçants, les associations, les coops. Nous voulons embellir la vie de quartier. »

Nourriture 2.0

Fooducoin LogoLe modèle d’affaires de Fooducoin est tout simple: son site Internet référencera les restaurants et cafés de quartier participants. Le client peut sélectionner les plats et les produits qu’il souhaite consommer, il commande en ligne et Fooducoin fera le lien avec le service de livraison. « Nous ne voulons pas être juste un annuaire, reprend M. Pauss. Nous voulons que nos restaurants et cafés soient des partenaires. Qu’ils partagent notre vision. On ne se contentera pas de juste afficher des menus, comme chez les services similaires. Chaque établissement aura son espace où il pourra afficher une véritable description de ses produits et activités. Nous leur offrirons l’espace nécessaire pour qu’ils puissent mettre de l’avant leurs plats et leurs produits, leur équipe, leur service, leur culture… » Fooducoin se financera en prélevant une commission sur toutes les ventes qui passeront par son site.

Fooducoin sera lancé fin juillet. Le site sera alors en période de rodage. Le décollage réel aura lieu à la fin septembre ou au début octobre. Il n’est pas question de développer une application pour téléphones et tablettes, puisque la technologie du site est adaptative à ces plateformes.

Fooducoin a déjà recruté quelques clients, dont le Caribou Gourmand, rue Saint-Laurent, près de Saint-Viateur. Des négociations avec d’autres établissements sont en cours.

Outre Julien Pauss, un diplômé de HEC Montréal, les associés sont Thibault Bloyet, responsable du développement des affaires et qui est impliqué dans l’incubateur de l’Université Concordia District 3, Audrey Nury, responsable de la communication et du marketing, et Alexis Gagnon, qui s’occupe du développement web et qui est consultant en gestion de projets numériques.

Vos commentaires
loading...