Publicité

Projet-pilote dans le Mile-End : une place publique sur un terrain privé

Économie, Vie de quartier
Place publique offerte par la boulangerie Guillaume. (photo : Linda Mohammedi)
Place publique offerte par la boulangerie Guillaume. (photo : Linda Mohammedi)

Une place publique est offerte gracieusement par la Boulangerie Guillaume avec du mobilier prêté par l’arrondissement du Plateau Mont-Royal et en collaboration avec l’association des commerçants du Mile-End.

Un projet-pilote est à l’essai depuis le 5 juillet, et ce jusqu’au 30 octobre sur le terrain privé de la Boulangerie Guillaume. Du mobilier urbain, neuf bancs et quatre pots de fleurs sont installés sur le terrain adjacent au 5132, boulevard Saint-Laurent.

Une responsabilité partagée

Lors du conseil d’arrondissement du 4 juillet dernier, les élus ont voté l’octroi d’une contribution financière de 1000 $ à l’association des commerçants du Mile-End pour l’aménagement de l’espace et l’entretien des fleurs. Le propriétaire de la boulangerie est toutefois responsable de l’entretien de sa zone privée.

Guillaume Vaillant et sa conjointe, Valériane Lamirande-Gauvin, ont acquis en décembre 2015 le restaurant transformé en boulangerie et sa terrasse. Mais cette dernière faisant 240 m2, les normes d’aménagement des terrasses régies par l’arrondissement ne lui permettaient d’avoir que 12 places assises.

« Nous avions un plan d’affaire pour la terrasse, mais pas dans l’immédiat, car nous avions déjà engagé beaucoup de frais à l’aménagement de notre boulangerie. À la fin du printemps, une femme travaillant pour l’arrondissement nous a sollicités pour mettre en place ce projet de parc privé-public. La seule condition était que le projet ne soit pas en partenariat avec une entreprise privée, nous avons donc fait appel à l’association des commerçants du Mile-End, enchantée par ce projet nouveau et ambitieux pour le rayonnement du quartier », indique Guillaume Vaillant.

« Par cet espace, mis à la disposition de tous, nous voulions remercier à la fois nos clients, mais également les riverains qui nous inspirent quotidiennement. Le mobilier sera retiré fin octobre, mais nous avons déjà d’autres projets d’aménagements », dixit le propriétaire de la boulangerie.

Le projet touchant à sa fin le 30 octobre, le mobilier sera installé sur la rue Saint-Denis après les travaux.

Une entente à long terme possible

« Nous faisons cet été un projet-pilote afin de savoir comment et par qui sera utilisée cette placette », explique Sébastien Parent-Durand, attaché politique au cabinet du maire du Plateau-Mont-Royal.

« Si l’expérience s’avère concluante, une entente à long terme sera négociée avec l’association des gens d’affaires du Mile-End et la Boulangerie Guillaume pour du long terme. Ce pourrait être une location du terrain », ajoute l’attaché politique.

Toutefois, Luc Ferrandez, maire de l’arrondissement, a laissé entendre le 25 juillet sur les réseaux sociaux que l’expérience était déjà exceptionnelle.

Sur la page Facebook du maire, nous pouvions lire cette déclaration:

« Merci à la boulangerie Guillaume. Malgré l’idée géniale et généreuse du commerçant, c’est le genre de projet qui ne fonctionne pas souvent. Pour toutes sortes de bonnes raisons. 

– la ville ne veut pas être tenue responsable des dommages qui se produisent sur un terrain privé.
– la ville ne peut donner une contribution à une entreprise – il faut une association bénévole pour recevoir les fonds (plusieurs rues n’en n’ont pas). 
– la ville n’a pas de mobilier en inventaire et ne peut pas le prêter à une entreprise; n’a plus de fleurs en inventaire – après le début de la saison;
– les jardiniers ne peuvent pas travailler au bénéfice d’une entreprise privée. »  

Nous suivrons avec attention et nous vous tiendrons informés, si d’autres espaces publics auront vocation à être implantés sur des terrains privés.

Vos commentaires
loading...