Publicité

Bien au frais avec un climatiseur

Immobilier, Commandité
climatiseur
(photo : André Dumont/Inspecteur D)

Voici comment reconnaître un climatiseur qui a été bien installé et bien entretenu, et qui saura vous garder au frais pour encore plusieurs étés.

Des climatiseurs mal installés et jamais entretenus, on en retrouve partout. Un peu n’importe qui peut en vendre et en installer. La durabilité des appareils est très variable et les garanties sont parfois difficiles à faire honorer.

climatiseur

(photo : André Dumont/Inspecteur D)

Il existe essentiellement deux types de systèmes : le fameux bibloc, ou split, avec ses unités intérieure et extérieure, et le système central, dont le condenseur extérieur est raccordé au système de chauffage par air pulsé de la maison.

Il y a aussi les unités installées temporairement dans les fenêtres. Elles doivent être légèrement inclinées vers l’extérieur pour que l’eau de condensation ne dégoutte pas à l’intérieur du logement ou dans le cadre de la fenêtre.

Un climatiseur efficace produit de l’air froid en l’espace de quelques minutes, sans faire de bruit dérangeant.

Les climatiseurs jumelés à la fournaise du système de chauffage peuvent facilement servir pendant 15 ans ou plus. À l’intérieur de la maison, on vérifie la propreté des filtres à air. À l’extérieur, on s’assure d’un bon dégagement autour du condenseur : pas de végétation, pas d’abri permanent pour les protéger des intempéries.

C’est surtout du côté des biblocs qu’on en voit de toutes les couleurs. Dans les condos, les unités sont souvent mal placées. Pour raccorder plus facilement le conduit de condensation, les installateurs les mettent parfois dans le corridor, près de la salle de bain, face à un mur à peine quatre pieds plus loin. L’unité aura alors tendance à démarrer souvent et s’arrêter rapidement.

Les unités extérieures sont souvent difficiles d’accès. Trop en hauteur ou sur un toit, le condenseur sera oublié et jamais nettoyé quand ses ailettes se rempliront de saletés. Sous une galerie ou derrière un sapin, il manquera d’air. La proximité d’une sortie d’air de sécheuse ou de salle de bain peut aussi affecter sa performance.

Sur les balcons, les installateurs croient faire un bon coup en dirigeant l’air chaud du condenseur vers le bâtiment plutôt que sur ceux qui y prennent un bain de soleil. Il sera alors moins efficace. La solution est pourtant simple : faire installer le condenseur du bon côté et éteindre la climatisation pendant qu’on se prélasse sur le balcon.

Si un appareil est rendu à dix ans et qu’il n’a jamais fait l’objet d’un entretien préventif par un technicien, il faudra nécessairement le faire réviser si l’on souhaite prolonger sa vie. Idéalement, un climatiseur sera nettoyé et ajusté par un professionnel au moins tous les deux ans.

Quand l’isolant sur les lignes de fréon à l’extérieur s’est dégradé, que l’unité vacille et qu’elle est rouillée, c’est aussi signe que le système a manqué d’entretien. Attendez-vous à devoir le remplacer.

À lire également : 12 conseils pour ne pas se faire avoir en refaisant sa toiture

André Dumont est chroniqueur et fondateur du service d’inspection en bâtiment Inspecteur D.

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...