Publicité

Art, activisme et lesbianisme

Culture
Johanne Coulombe, résidante du Plateau, milite pour faire connaître le lesbianisme, un mouvement politique qui dénonce l’hétérosexualité de la société. (photo : Maude Petel-Légaré)
Johanne Coulombe, résidante du Plateau, milite pour faire connaître le lesbianisme, un mouvement politique qui dénonce l’hétérosexualité de la société. (photo : Maude Petel-Légaré)

Johanne Coulombe, coordonnatrice du colloque Artivisme lesbiens à l’ère de la mondialisation et fondatrice de la maison d’éditions sans fins, milite pour faire connaître le lesbianisme ; un mouvement politique qui dénonce l’hétérosexualité de la société.

Résidente du Plateau Mont-Royal, Johanne Coulombe a toujours été outrée par l’injustice. « J’ai grandi en Abitibi, proche d’une réserve, et il y a des choses que je ne comprenais pas tout le temps, et ça me révoltait », se souvient-elle.

Sa lutte contre l’injustice s’est toutefois réellement développé lorsqu’elle s’est installée à Montréal. Elle a alors intégré le Comité des femmes de son université. « J’ai milité quatre ans aux côtés du comité, révèle-t-elle. J’avais enfin trouvé ma place aux côtés des femmes et des lesbiennes». Pour afficher davantage ses couleurs politiques, elle est devenue l’une des responsables de l’édition de la revue Amazone d’hier, lesbienne d’aujourd’hui, qui a existé pendant une vingtaine d’années. Pour rendre hommage à l’une des auteures de la revue, Danielle Charest, une militante lesbiennes radicale décédée en 2011, elle a fondé avec Dominique Bourque la maison d’éditions sans fins pour continuer à donner la parole aux lesbiennes. « C’est par la passation des savoirs que l’on peut faire changer les choses », laisse entendre la militante.

«Lesbienne», un mot fort

Le mot « lesbienne » représente pour Johanne Coulombe la lutte qui dénonce la norme de l’hétérosexualité. « Il n’y a pas de liberté. Je crois que la société me pousse à être hétérosexuelle. Moi, je travaille pour les femmes et avec les femmes », exprime-t-elle. Pour Johanne Coulombe, être lesbienne c’est beaucoup plus qu’un choix sexuel, c’est plutôt une position politique ; celle du mouvement lesbianisme. « On met les femmes dans un carcan hétérosexuel. Ma lutte c’est qu’il n’y ait plus de classe de sexe et qu’on soit toutes traités comme des personnes », éclaire-t-elle.

Ce mouvement politique peut inclure des femmes qui ne sont pas homosexuelles tout comme des hommes tant qu’ils adhèrent, selon Johanne Coulombe, à l’idée qu’ils vivent dans une société normée hétérosexuelle. « Peu de gens considèrent le mouvement du lesbianisme comme un mouvement politique, mais il reste toutefois très fort », explique-t-elle.

Véhiculer le mouvement politique du lesbianisme

Johanne Coulombe et Dominique Bourque sont les coordonnatrices du colloque international Artivisme lesbiens à l’ère de la mondialisation qui sera présenté du 22 au 24 septembre, à l’Université d’Ottawa. « On va afficher les lesbiennes à l’université grâce à un colloque qui comprend des professeures, des étudiantes, des militantes et des activistes lesbiennes », développe la coordonnatrice.

L’« Artivisme », une contraction des mots « art » et « activisme », a pour but de dénoncer, grâce à l’art, les injustices que les lesbiennes subissent quotidiennement. « On voit peu les luttes lesbiennes, et pourtant il y en a tellement, raconte-t-elle. Les lesbiennes qui font en sorte que la société change sont souvent mises de côté et c’est pour ça qu’on leur donne la parole. » Le colloque veut véhiculer le mouvement politique lesbianisme à travers les discours, les différentes activités et les thèmes qui seront abordés. « Bien que plusieurs femmes du colloque ne se considèrent pas nécessairement comme des lesbiennes, mais plutôt des femmes-qui-aiment-des-femmes pour diverses raisons, elles s’affichent tout de même comme lesbiennes dans le mouvement politique », évoque Johanne Coulombe. Pour être capable de sensibiliser le public à ce mouvement, le colloque est ouvert à tous et sera présenté sur le campus de l’université.

Vos commentaires
loading...