Publicité

Fête de fin de chantier sur Saint-Denis

Économie
Les invités au « Party de fin de travaux » organisé par la SDC Pignons Rue Saint-Denis ont été invités à signer un cône d’or pour l’occasion. (photo : Simon Van Vliet)
Les invités au « Party de fin de travaux » organisé par la SDC Pignons Rue Saint-Denis ont été invités à signer un cône d’or pour l’occasion. (photo : Simon Van Vliet)

L’ambiance était à la fête lundi soir à l’angle de Saint-Denis et Marie-Anne pour souligner la fin du chantier entamé l’an dernier.

Les travaux majeurs échelonnés sur deux ans, qui devaient se terminer vers le 1er novembre, seront terminés dès le début octobre.

Un chantier exemplaire

Le responsable des infrastructures au comité exécutif de la Ville de Montréal, Lionel Perez, évoque un « chantier exemplaire ». Il souligne d’ailleurs que l’entrepreneur Michaudville deviendra le premier à bénéficier d’une clause « boni » et recevra une prime de 100 000 $ pour avoir complété le chantier avant l’échéance du contrat.

Bon joueur, le maire d’arrondissement et chef de l’opposition officielle à la Ville de Montréal, Luc Ferrandez, a félicité l’administration Coderre pour la gestion du chantier, soulignant notamment le succès de la Grande Terrasse Rouge.

Soulagement chez les commerçants

« Les commerçants se réjouissent de retrouver leur belle rue Saint-Denis », souligne dans un communiqué la directrice générale de la Société de développement commercial (SDC) Pignons Rue Saint-Denis, Caroline Tessier. « Nous tenons à souligner l’excellente concertation avec la Ville, l’entrepreneur Michaudville et l’arrondissement », ajoute-t-elle.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, parle d’un « partenariat » qui a bien fonctionné. En plus d’offrir un congé de parcomètre de quelques jours aux automobilistes, il s’engage à trouver une manière d’indemniser les commerçants affectés par les travaux.

La fin d’un calvaire

Cette promesse fait sourire le propriétaire de la boutique Olam, Charles Abitbol. En attendant de voir la Ville passer de la parole aux actes, celui qui lançait au printemps dernier un cri du cœur pour les commerçants de la rue Saint-Denis pousse un soupir de soulagement. « C’est définitivement la fin d’un calvaire », assure-t-il, confiant que le commerce va reprendre petit à petit.

Marie Plourde, conseillère d’arrondissement et porte-parole de Projet Montréal en matière de rues commerciales, espère pour sa part que la nouvelle direction de la SDC apportera « un souffle nouveau » à la rue Saint-Denis, qui en a bien besoin pour redorer une image mise à mal par les travaux.

À lire prochainement sur Pamplemousse.ca : Quel avenir pour Saint-Denis?

Vos commentaires
loading...