Publicité

« Invasion » islandaise au Pub Pit Caribou

Économie, Vie de quartier
La bière islandaise sera à l'honneur au Pub Pit Caribou à compter de ce jeudi (29 septembre)... jusqu'à épuisement des stocks!
La bière islandaise sera à l’honneur au Pub Pit Caribou à compter de ce jeudi (29 septembre)… jusqu’à épuisement des stocks! (photo : Simon Van Vliet)

Le nouveau Pub Pit Caribou sur Rachel devient le premier établissement au Québec à mettre au menu des bières islandaises.

« C’est vraiment juste pour le fun, pour le prestige », explique le gérant du pub, Thibault Cordonnier, qui explique avoir découvert les microbrasseries islandaises lors de voyages (dont il est revenu « marqué », ajoute-t-il en montrant le tatouage à l’effigie de l’île nordique qu’il porte sur l’avant-bras).

Une première au Québec

« Ce n’est jamais rentré au Québec », affirme Thibault Cordonnier, au sujet des 13 bières qu’il a fait venir de deux brasseries islandaises. C’est l’importateur Jean-François Lussier de l’Agence Vitriol qui a négocié avec les brasseries Borg Brugghus et Gaedingur pour faire venir une dizaine de variétés de bières en fût et quelques caisses de spécialités en bouteille.

Outre les porter, les stouts et quelques IPA en fût, les amateurs pourront notamment déguster une bière fumée aux crottes de mouton, disponible en bouteille uniquement. Le menu met également en vedette une brett pale ale, la Pale Farmer, brassée à la ferme Útvík située à Skagafjörður dans le nord de l’Islande, à quelque 2 500 kilomètres de la capitale Reykjavik.

Pit Caribou fait sa marque à Montréal

Ouvert au printemps dernier, le Pub Pit Caribou, qui compte déjà plus de 10 000 abonnés sur page Facebook, a su établir rapidement sa réputation comme commerce de destination sur le Plateau, notamment en offrant une vitrine aux bières de l’Est-du-Québec.

L’événement « Ísland! invasion », dans le cadre duquel sera lancé le menu spécial islandais aujourd’hui, s’annonce comme un succès populaire avec déjà plus de 300 participants et 1200 personnes qui se disent intéressées sur Facebook.

« Ça risque de partir vite! », prévient le Thibault Cordonnier qui précise qu’il n’a que 23 fûts de 20 litres et quelques caisses en stock. Sans vouloir s’avancer sur les détails, le gérant du pub de la rue Rachel affirme déjà plancher sur d’autres projets d’importation pour l’automne.

Vos commentaires
loading...