Publicité

Au nom du sacré, Gustaveson s’installe au Quat’sous

Communiqués
(photo : Martin Girard et Pierre Manning Shoot Studio)
(photo : Martin Girard et Pierre Manning Shoot Studio)

Du 15 au 17 décembre le duo Gustafson et son band deluxe s’installent au Quat’Sous.

Ils l’ont déjà fait et vont sans doute le refaire un jour. Adrien Bletton et Jean-Philippe Perras, de Gustafson, auraient pu monter pour une nouvelle fois sur la scène d’un bar-spectacles où ils ont leur habitude, devant une joyeuse foule d’amis et de mélomanes réunis autour de verres d’alcool, pour une douce soirée de refrains repris en choeur et de libations.

Au nom des habitudes qu’il faut parfois savoir tromper et du vertige auquel il faut parfois savoir se mesurer, Gustafson s’installe trois soirs au Théâtre de Quat’Sous avec, au cœur et au corps, l’humble mais souverain désir de sacraliser à nouveau ce noble et précieux rituel qu’est le spectacle de musique. Et si, à force d’être partout mitraillé de chansons, nous avions perdu de vue que le show est un des rares lieux permettant d’échapper au temps et à notre téléphone intelligent?

Bien connus pour leur travail de comédiens sur scène ainsi qu’aux grand et petit écrans, Adrien Bletton et Jean-Philippe Perras ont réunis autour d’eux une scintillante équipe de musiciens formée de Clément Leduc (claviers), Jonathan Drouin (saxophone), Amélie Mandeville (basse) et José Major (batterie). Sophie Cadieux veille à la mise en scène de ce spectacle qui pige quelques astuces dans le coffre à outils du théâtre, mais qui appartient néanmoins résolument au monde de la musique.

«Je préfère / Courir dans le noir / Les loups lâchés dans ma tête / Je préfère / Courir dans le noir / Les monstres avec moi dans mon lit», chante Gustafson.

Dans le noir d’une salle de théâtre, le duo entend ne pas se coucher sans avoir inventé, pour citer Vian, «les roses éternelles / la journée de deux heures / la mer à la montagne / la montagne à la mer / la fin de la douleur  / les journaux en couleur / tous les enfants contents / et tant de trucs encore / qui dorment dans les crânes».

GUSTAFSON |

OLIVIA | PREMIER EXTRAIT D’UN EP À VENIR
DISPONIBLE SUR iTunes

15, 16 ET 17 DÉCEMBRE | QUAT’SOUS | MONTRÉAL
SPECTACLE | LES NUITS LES PLUS LONGUES
28$ (taxes et frais de services inclus)

BILLETS EN VENTE ICI

Source: Projet Caravelle

Vos commentaires
loading...