Publicité

Troisième nomination pour Kanva au World Architecture Festival

Économie
Déjà primé par la revue Canadian Architect l’an dernier, le projet du Biodôme était en nomination au World Architecture Festival (WAF).
Déjà primé par la revue Canadian Architect l’an dernier, le projet du Biodôme était en nomination au World Architecture Festival (WAF). (photo tirée du site du WAF)

Kanva était l’une de sept firmes d’architecture canadiennes à être mise en nomination World Architecture Festival (WAF) qui s’est tenu à Berlin du 16 au 18 novembre.

Le projet Paroi vivante, prévu dans le cadre de la « Migration » du Biodôme de Montréal pour le 375e anniversaire de Montréal, était en lice dans la catégorie Culture — Future Projects. Il s’agit de la troisième nomination au WAF pour cette firme établie sur le Plateau. Un projet de résidence étudiante réalisé dans Milton-Parc en 2014 avait notamment été finaliste l’an dernier.

À tout seigneur tout honneur

« Le fait d’y être, en soi, c’est un grand privilège et un grand honneur », affirme l’architecte Tudor Radulescu, associé et cofondateur de Kanva, qui rappelle que le concours du WAF est l’un des plus prestigieux dans le monde de l’architecture.

Déjà primé par la revue Canadian Architect l’an dernier, le projet du Biodôme « est de loin le projet le plus complexe » sur lequel Kanva a travaillé depuis sa fondation, il y a près de 15 ans, estime Tudor Radulescu.

Synergies (hyper) locales

Kanva fait partie d’un écosystème de firmes d’architecture du Plateau dont les projets se démarquent à l’échelle métropolitaine, nationale et internationale, mais le secret de son succès réside en partie dans son ancrage local.

« Ce n’est pas juste [dans] le quartier ou le microquartier » que naissent et se développent certains des projets les plus innovateurs de Kanva, insiste Tudor Radulescu, mais dans l’immeuble même du 4060, Saint-Laurent, où la firme à ses bureaux.

Il cite en exemple le projet Entre les rangs qui s’est distingué aux Prix nationaux de design urbain 2016, aux prix du World Architecture News en 2015, ainsi qu’aux prix d’excellence de l’Ordre des architectes du Québec en 2015 et qui était également finaliste au WAF l’an dernier. Cette installation publique, réalisée en 2014 à la Place des Festivals, a été conçue et produite en collaboration avec les artistes Boris Dempsey, Pierre Fournier et Patrick Watson qui ont tous trois des locaux dans le même immeuble que Kanva.

Un ensemble architectural à l’épreuve du temps

Pour la petite histoire, l’immeuble du 4040-4060 Saint-Laurent, qui figure sur la liste des témoins architecturaux significatifs du Plateau, a été bâti en 1911-1912 par la firme Dufort & Décary pour le compte du manufacturier de vêtements Abraham M. Vineberg, et serait l’un des premiers bâtiments montréalais dont la structure et l’enveloppe sont en béton armé. Vestige de l’ère du textile montréalais et de l’histoire de la communauté juive de la Main, la tour de huit étages, qui a été transformée en copropriété dans les années 80, est un ensemble architectural dont les usages ont remarquablement suivi l’évolution du boulevard Saint-Laurent depuis un siècle.

Vos commentaires
loading...