Publicité

La Lunetterie F. Farhat ferme ses portes

Économie
L’affichage de la lunetterie Farhat a déjà été retiré de la devanture du local de l’avenue du Mont-Royal. (photo : Pierre de Montvalon)
L’affichage de la lunetterie Farhat a déjà été retiré de la devanture du local de l’avenue du Mont-Royal. (photo : Pierre de Montvalon)

La Lunetterie F. Farhat de l’avenue Mont-Royal aura finalement fermé ses portes le 16 décembre, et ce malgré le retrait de l’échafaudage qui encombrait sa vitrine depuis la fin du mois d’août.

Doit-on imputer la fermeture du commerce aux travaux qui ont encombré sa façade durant quatre mois? « Dans cette situation, on ne peut pas se prononcer, note Charles-Olivier Mercier, directeur de la SDC Avenue du Mont-Royal. La lunetterie avait-elle déjà des problèmes financiers? Le local était-il adapté à son commerce? Avait-elle bien négocié son loyer? Une chose est sûre : les travaux n’ont pas amélioré la situation. »

En effet, Éric Allouch, administrateur de la Lunetterie F. Farhat, avait indiqué au Journal Le Plateau que la lunetterie avait dû faire face à une baisse de 30 % à 40 % de son chiffre d’affaires suite à l’installation de l’échafaudage. Joint à nouveau afin de commenter la situation, M. Allouch a préféré ne pas répondre à nos questions.

Le propriétaire de la bâtisse, Immeubles Shilldev, qui possède près du tiers des locaux commerciaux sur la rue Masson et plusieurs (le nombre n’est pas confirmé) sur l’avenue du Mont-Royal, est « en voie de revoir ses pratiques commerciales, selon Charles-Olivier Mercier. Beaucoup de leurs locaux sont actuellement vacants et les locataires se mobilisent. C’est un climat propice pour changer les pratiques d’affaire de l’entreprise ».

Saga de longue haleine

Rappelons que vers la fin de l’été, la Lunetterie F. Farhat, ainsi que la fromagerie Bleu et Persillé, ont reçu une lettre d’huissier leur indiquant la présence de ventres de bœuf sur leurs façades respectives. Alors que Franck Hénot, propriétaire de l’immeuble ainsi que de la fromagerie, a prestement effectué les travaux pour renforcer son mur, les ouvriers se sont fait attendre sur l’échafaudage d’à côté. En effet, Immeubles Shilldev a tardé à réaliser les travaux, au grand dam de son locataire.

À la mi-décembre, l’échafaudage disparaît enfin. Cependant, la lunetterie ferme ses portes à peine 10 jours plus tard, au grand désespoir de M. Hénot, qui perd une boutique voisine.

Au moment de publier l’article, Immeubles Shilldev n’avait pas rendu nos appels.

Vos commentaires
loading...