Publicité

Manger sans gaspiller durant les Fêtes

Environnement
On estime que 30 à 40 % des aliments sont gaspillés au Canada, ce qui représente une valeur de plus de 31 milliards $. (photo : www.pixabay.com)
On estime que 30 à 40 % des aliments sont gaspillés au Canada, ce qui représente une valeur de plus de 31 milliards $. (photo : www.pixabay.com)

La fête de Noël est passée, mais vous avez encore des restes du repas dans votre frigo. Vous voyez la Saint-Sylvestre et le jour de l’An arriver, et vous pensez encore à toute la nourriture que vous devrez préparer.

Le temps des Fêtes rime souvent avec abondance, même à table. On passe du temps en famille et l’on souhaite que nos invités ne manquent de rien. Ce faisant, on en fait trop. Chaque jour, on estime qu’un Canadien gaspille 0,5 kg de nourriture, l’équivalent de 2,25 kg de CO2, plus 125 litres d’eau et 0,6 kg de pétrole. Selon un sondage réalisé par Sobeys Québec et Jour de la Terre Québec, 81 % des Québécois estiment qu’il est important de réduire le gaspillage alimentaire.

Comment faire pour éviter tout ce gaspillage? Voici quelques trucs.

1 — Calculer les portions

Réduire à la source est assurément la meilleure façon d’éviter le gaspillage alimentaire qui se produit souvent dans notre réfrigérateur. Même si l’industrie alimentaire a sa part de responsabilités, jusqu’à 47 % du gaspillage alimentaire est créé par le citoyen.

Si vous recevez 12 personnes, évitez de cuisiner pour le double de convives. On préfère souvent en faire un peu plus, « au cas où », mais lorsqu’on y pense, d’année en année, ces précautions génèrent plutôt des restes de tables pendant des jours. Tannés de manger nos restes, on finit par jeter.

2 — Partager les restes

Si après avoir calculé vos portions, vous avez quand même des restes après un repas, évitez de rester pris avec toute la nourriture en partageant les aliments avec vos invités. Prévoyez le coup et demandez-leur même d’apporter leurs plats réutilisables pour repartir avec de la nourriture.

3 — Transformer vos aliments 

Un « touski » ce soir, ça vous dit? Laisser aller votre imagination et cuisiner « tout-ce-qu’il-reste » dans votre frigo pour en faire un nouveau plat. Pour vous inspirer, les ateliers À vos frigos vous donnent quelques recettes ici pour transformer vos restes des Fêtes.

4 — Congeler

Si vous êtes à votre tour invité à la table de quelqu’un d’autre pour un repas des Fêtes et que vous n’êtes pas à la maison pendant quelques jours pour cuisiner des touski, penser à congeler les restes qui pourraient se gâter avant votre retour. Placer ces restes dans des contenants transparents de préférence afin de bien en identifier le contenu. Mieux, écrivez ce que contient le pot sur une étiquette.

5 — Bien manger, bien jeter

Si vous devez jeter malgré tout de la nourriture, la Ville de Montréal vous rappelle que les déchets alimentaires ne sont pas des déchets ordinaires. Autrement dit, on ne jette pas les aliments à la poubelle, mais dans le bac brun! L’implantation des bacs bruns est en cours dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. La collecte des résidus alimentaires sera implantée sur tout le territoire pour les bâtiments de 15 logements et moins d’ici 2019. Et dès le 1er février 2017, les horaires de collectes des déchets et des matières recyclables seront simplifiés pour tous les résidants. 

Déjà plus de 320 000 logements à Montréal ont accès au service de collecte de résidus alimentaires. En 2017, la ville entend ajouter près de 95 000 nouvelles adresses.

Vos commentaires
loading...