Publicité

50 ans de Café Campus

Culture, Vie de quartier
(photo : courtoisie)
(photo : courtoisie)

Le doyen des discothèques de Montréal fête cette année ses 50 ans. La recette du Café Campus continue d’attirer des foules de jeunes fêtards, malgré un quartier en forte transformation.

Issu d’une séparation avec la Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAECUM) en 1967, le Café Campus, situé à l’époque sur l’avenue Decelles, offrait un service de restauration aux étudiants de l’Université de Montréal. « C’était un lieu de rencontre pour les étudiants donc rapidement il y a eu de l’alcool », se rappelle Jean-François Beaudoin, coordonnateur et membre travailleur.

Repris en main par ses membres après des plaintes de bruit et transformé en coopérative autogérée, le Café Campus a déménagé en urgence sur la rue Prince Arthur en 1993. Voici donc 50 ans que la discothèque est un haut lieu des soirées étudiantes. Coopérative d’économie sociale à organisation horizontale, le modèle du Café Campus est unique à Montréal et son succès d’autant plus spectaculaire.

(photo : courtoisie)

(photo : courtoisie)

La recette gagnante : venir tel que l’on est

Intégrité, formule coopérative, prix abordable, soirées à thèmes et clientèle étudiante : la recette attire toujours autant de jeunes étudiants depuis sa création. « Nous ne sommes pas prétentieux. On fait des bas prix, on n’a pas de code vestimentaire et on se tient très loin du crime organisé », résume Emmanuelle Collins, coordonnatrice et membre travailleuse du Café Campus.

Les soirées Mardis Rétro attirent chaque semaine une foule de jeunes fêtards depuis plus de 30 ans. Étudiants français de l’Université de Montréal et de HEC Montréal, étudiants anglophones de l’université McGill, tous se retrouvent mélangés pour se défouler sur les chansons à succès des années 80. « On cherche à rejoindre les gens de l’Université de Montréal, les gens de l’UQAM, les étudiants étrangers, raconte-t-elle. Et le Café Campus est une valeur sûre. On ne suit pas toutes les modes. »

Vers les 100 ans du Café Campus?

Le Café Campus a été très actif dans les années 1980 pour la promotion de la langue française à Montréal et lors des débats sur l’adoption de la Loi 101. Même si aujourd’hui, ce rôle politique actif n’est plus dans le mandat du club.

« Notre politique, c’est le service en français, explique Jean-François Beaudouin. Les étudiants de McGill viennent sans connaitre particulièrement le lieu et sont parfois surpris! Malgré une clientèle changeante, on est resté nous-mêmes, et, entre autres, francophones » et Emmanuelle Collins de rajouter : « c’est presque devenu exotique! »

La dynamique du quartier joue aussi en la défaveur du Café Campus, selon les deux membres travailleurs. « On sent qu’il y a beaucoup de condos qui sont en train de se construire aux alentours, raconte Emmanuelle Collins. Ces gens veulent de la culture, mais ne veulent pas être dérangés. Pourtant, un bar ou une salle de spectacle, c’est indispensable à une communauté! »

Cette problématique n’est pas nouvelle. Le Divan Orange, bar spectacle de la rue Saint-Laurent en fait actuellement les frais.

— —

Pour son cinquantième anniversaire, le Café Campus propose une programmation de 32 spectacles, 15 évènements discothèques et 3 évènements spéciaux allant jusqu’à la fin de l’année 2017.

Le Petit Campus propose régulièrement des spectacles (photo : courtoisie)

Le Petit Campus propose régulièrement des spectacles (photo : courtoisie)

Les erreurs de médication peuvent sembler occasionnelles, mais la plupart des erreurs peuvent être évitées. Divers médicaments sont utilisés pour appartenir à les infections de l’oreille, d’autres pour trancher d’autres problèmes. Actuellement, douze pour cent des hommes de 40 à 70 ans étaient incapables de maintenir une érection pendant les rapports sexuels. Mais ce n’est pas une partie naturelle du vieillissement. Aujourd’hui, des articles variants ont été publiés sur Cialis pour les femme. De quoi parlent les scientifiques Cialis pour les femme? (Lire la suite Cialis pour les femme). Faible désir n’est pas la même chose que l’impuissance, mais considérablement de mêmes points qui étouffent une érection peut également réduire votre désir. Si vous avez des nuisances à réussir une érection, il est important de voir un docteur certifié avant de poursuivre tout type de traitement. Enfin Kamagra peut également être utilisé pour résoudre d’autres plaintes comme déterminé par votre pharmacien.

Vos commentaires
loading...