Publicité

Révision de la carte électorale : Mercier boulversé

Politique
Les limites de Mercier seraient amenées à changer dans le nouveau scénario proposé par la Commission de la représentation électorale. (photo : capture d’écran de lacarte.electionsquebec.qc.ca)
Les limites de Mercier seraient amenées à changer dans le nouveau scénario proposé par la Commission de la représentation électorale. (photo : capture d’écran de lacarte.electionsquebec.qc.ca)

Voici ce à quoi pourrait ressembler la carte des circonscriptions électorales lors des prochaines élections provinciales de 2018, sur l’île de Montréal.

Le territoire de la circonscription du député Amir Khadir serait amené à changer. Dans l’arrondissement du Plateau-Montréal, le redécoupage de la carte fait en sorte qu’une moitié du Mile-End s’en va dans la circonscription d’Outremont. De plus, Mercier s’étend vers le Sud, débordant dans Hochelaga-Maisonneuve, Sainte-Marie–Saint-Jacques et Westmount–Saint-Louis.

Voici la nouvelle cartes proposée par la CRE. (photo : capture d'écran du rapport «La carte électorale. À l’image du Québec – Étape II : Proposition révisée de délimitation – Second rapport – Février 2017»)

Voici la nouvelle carte présentée par la CRE. Les différentes couleurs représentent les circonscriptions proposées alors que les lignes rouges indiquent les limites de circonscription actuelle. (photo : capture d’écran du rapport « La carte électorale. À l’image du Québec – Étape II : Proposition révisée de délimitation – Second rapport – Février 2017 »)

L’œil averti remarquera par contre que la circonscription de Sainte-Marie–Saint-Jacques, représentée par la collègue du député de Mercier et porte-parole par intérim du parti, Manon Massé, n’est plus. Il s’agit ici de quelques-unes des modifications proposées par la Commission de la représentation électorale (CRE), une commission permanente et indépendante, qui a le mandat de faire appliquer la Loi électorale qui encadre le processus de délimitation des circonscriptions.

Suivant la tenue d’auditions publiques dans plusieurs régions du Québec au printemps 2015, la CRE a déposé dans son second rapport sa proposition révisée de délimitation des circonscriptions électorales, hier (7 février), à l’Assemblée nationale.

Nouvelle circonscription de Ville-Marie

Dans un communiqué de presse publié hier après-midi, la CRE et le Directeur général des élections (DGE) expliquaient ce choix de retirer « une circonscription de la région de l’Île‑de‑Montréal afin d’établir un nombre de circonscriptions plus représentatif du poids électoral de cette région dans l’ensemble du Québec ».

En éliminant Sainte-Marie–Saint-Jacques, l’île de Montréal passerait de 28 à 27 circonscriptions. Cette modification viendrait conséquemment modifier les limites de six autres circonscriptions avoisinantes, soit Hochelaga-Maisonneuve, Mercier, Notre-Dame-de-Grâce, Outremont et WestmountSaint-Louis. Cette dernière sera d’ailleurs renommée « Ville-Marie ».

Prochaine étape

L’Assemblée nationale pourra débattre de cette proposition de carte électorale d’ici les cinq jours à venir. Dans 10 jours, la Commission de la représentation électorale pourra établir de manière définitive les nouvelles délimitations.

Suivant cela, la nouvelle carte électorale entrera en vigueur à la fin de la présente législature, autrement dit au moment de la tenue de la prochaine élection générale, dans deux ans.

Vos commentaires
loading...