Publicité

Une goutte de Perse cachée sur le Plateau

Culture, Vie de quartier
(photo : gracieuseté)
(photo : gracieuseté)

Sur la rue de la Roche, entre l’avenue du Mont-Royal et la rue Marie-Anne se trouve une perle tout droit venue d’Orient : Mekic, une maison d’édition dédiée aux arts de la Perse, à la fois galerie d’art, librairie et centre culturel.

Tout en long, le centre Mekic dispose d’un espace pour exposer, d’une cuisine où le thé est offert, et d’une librairie-bibliothèque où livres en farsi, en anglais et en anglais s’alignent sur les étagères. Pilier de la communauté iranienne à Montréal, le centre culturel accueille spectacles de musique, fêtes traditionnelles iraniennes, conférences et lancements de livre.

« À l’époque où l’on parlait juste de sanctions, d’ayatollah et de femmes voilées, nous voulions donner une autre image de l’Iran, explique Olga Pudelko, directrice du centre culturel. Cependant, nous ne voulons pas ghettoïser le lieu et devenir un centre pour et par les membres de la communauté iranienne. » Et pour preuve, la directrice est d’origine polonaise.

Explorer les arts perses

Jusqu’au 28 février, la galerie Mekic présente « Points de vue », une exposition de quatre photographes iraniens, dont trois vivent à Montréal. « Ça peut-être compliqué pour les artistes nouveaux arrivants de trouver un endroit où exposer leurs oeuvres, détaille-t-elle. Nous avons alors à cœur ce mandat d’aider les artistes émergents. »

Juulie Rousseau, une musicienne originaire de Québec, donne un concert au centre Mékic vendredi 17 février. Accompagnée de deux musiciens, elle mélange farsi et instruments traditionnels à ses propres chansons. « Ces instruments sont pour moi les plus divins, explique la musicienne. J’essaye de marier ma propre poésie avec cette musique aux sonorités célestes. »

De par sa location, le centre se trouve être isolé des grands axes commerciaux du Plateau Mont-Royal. « Nous n’avons pas pignon sur rue et nous ne pouvons pas faire de publicité sur la rue. Mais… en même temps, cela a son charme. La galerie Mekic fait partie de ces petits trésors qu’on découvre de temps en temps », confie la Olga Pudelko avec un grand sourire.


Mekic, galerie d’art et librairie, située au 4438 de la Roche présente « Points de vue » jusqu’au 28 février et un concert de Juulie Rousseau, vendredi 17 février à 19h (10$).

https://www.youtube.com/watch?v=ocMYgVa_vj0

Les erreurs de médication peuvent sembler occasionnelles, mais la plupart des erreurs peuvent être évitées. Divers médicaments sont utilisés pour traiter les infections de l’oreille, d’autres pour résoudre d’autres problèmes. Actuellement, douze pour cent des hommes de 40 à 70 ans étaient incapables de maintenir une l’érection pendant les rapports sexuels. Mais ce n’est pas une partie naturelle du vieillissement. Aujourd’hui, des articles variants ont été publiés sur Cialis pour les femme. De quoi parlent les scientifiques Cialis pour les femme? (Lire la suite Cialis pour les femme). Faible désir n’est pas la même chose quel l’impuissance, mais immensément de mêmes points qui étouffent une érection peut également réduire votre désir. Si vous avez des nuisances à réussir une érection, il est important de fréquenter un médecin certifié avant de poursuivre tout type de traitement. Enfin Kamagra peut également être utilisé pour trancher d’autres plaintes comme déterminé par votre pharmacien.

Vos commentaires
loading...