Publicité

L’excellence du commerce local récompensée sur Mont-Royal

Économie
Benoit Sauvé, Directeur général de la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal ; Olivier Rhême, Philippe St-Cyr, Nicolas Paquet, propriétaires de Boswell – Brasserie artisanale ; Charles-Olivier Mercier, directeur général de la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal.
La Brasserie Boswell a été sacrée Commerce de l’année. De gauche à droite sur la photo : Benoit Sauvé, Directeur général de la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal ; Olivier Rhême, Philippe St-Cyr, Nicolas Paquet, propriétaires de Boswell – Brasserie artisanale ; Charles-Olivier Mercier, directeur général de la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal. (photo : Jean-François Leblanc, courtoisie de la SDAMR)

Quatre commerces se sont vu attribuer environ 12 000 $ de bourses dans le cadre de la quatrième édition des bourses de l’Avenue mardi.

Au total, 23 candidatures ont été présentées à la Société de développement de l’avenue du Mont-Royal (SDAMR) dans les catégories Jeune entreprise, Implication locale/Développement durable, Commerce de l’année et, nouveauté cette année, E-Marketing.

Le jury, composé de représentantes du principal bailleur de fonds de l’événement, la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal, ainsi que de divers spécialistes du commerce local, a retenu douze finalistes et quatre lauréats.

Les choix du jury 

Benoit Sauvé, Directeur général de la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal ; Byron Ruiz, Responsable de district pour Copper Branch / Jeune entreprise; Nicolas Paquet, copropriétaire de Boswell – Brasserie artisanale / Commerce de l’année ; Martin Deshaies, propriétaire de Tony Pappas / Implication locale; Rémy Couture, propriétaire de Crémy Pâtisserie / E-Marketing; Charles-Olivier Mercier, directeur général de la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal.

Benoit Sauvé, Directeur général de la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal; Byron Ruiz, Responsable de district pour Copper Branch / Jeune entreprise; Nicolas Paquet, copropriétaire de Boswell – Brasserie artisanale/ Commerce de l’année; Martin Deshaies, propriétaire de Tony Pappas / Implication locale; Rémy Couture, propriétaire de Crémy Pâtisserie / E-Marketing; Charles-Olivier Mercier, directeur général de la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal. (photo : Jean-François Leblanc, courtoisie de la SDAMR)

Finaliste dans la catégorie Jeune Entreprise l’an dernier, la Brasserie Boswell a été sacrée Commerce de l’année, notamment en raison de « ses nombreux partenariats » qui contribuent à « la mise en valeur des autres commerces de l’Avenue à même son offre de produits ». La jeune brasserie a ainsi coiffé les deux autres finalistes Bleu & Persillé qui l’avait emporté l’an dernier dans la catégorie Jeune Entreprise et sur le bar à vin Le Rouge Gorge, dont les propriétaires ont ouvert récemment un nouveau bar speakeasy.

La Bourse Jeune Entreprise que se disputaient Boswell, Noir chocolat et Copper Branch a été remise à ce dernier, un nouveau restaurant de restauration rapide végétalienne. Le jury a retenu Copper Branch pour ses « valeurs très tendances [sic] au niveau alimentaire » ainsi que pour son « segment de marché visant les milléniaux ».

En lice avec Sampson Éco Shop et la Panthère Verte pour la bourse de l’implication locale et du développement durable, c’est le vétéran Tony Pappas qui a remporté les honneurs pour son implication de longue date (plus de 100 ans!) dans la communauté et pour son « repositionnement local ».

Également finaliste dans la nouvelle catégorie E-Marketing, aux côtés de Chez Farfelu, Tony Pappas s’est incliné devant Crémy Pâtisserie qui s’est démarqué par « son audace, son côté original et ses messages intelligents sur le web » ainsi que par « son utilisation des technologies ».

Un événement unique pour un commerce de détail en mutation

Le directeur général de la SDAMR, Charles-Olivier Mercier, que ce gala est le seul à Montréal qui souligne de la sorte le travail des gens d’affaires qui œuvrent au développement du commerce local, qu’il soit de proximité ou de destination. « C’est le happening », ajoute-t-il en soulignant que des représentants d’autres SDC, dont le président de l’Association des SDC de Montréal André Poulin, étaient présents pour la soirée.

Le président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail, Léopold Turgeon, également invité au gala, se réjouit pour sa part de constater « une renaissance du commerce de proximité », et ce, malgré le fait qu’on assiste actuellement à « une polarisation » entre le commerce de détail à grande surface et le petit commerce local.

Lire aussi : Commerce local sur Mont-Royal : entre tradition et modernité

[NDLR : La SDAMR est un client publicitaire du journal, mais cet article n’a été ni commandé ni payé par l’annonceur.]

Vos commentaires
loading...