Publicité

Amour nordique entre un père et son fils au Rialto

Culture, Vie de quartier
(photo : gracieuseté de François Lebeau)
(photo : gracieuseté de François Lebeau)

Amour entre un père et son fils, Grand Nord, et transmission de la culture inuit sont au cœur du court métrage « My Irnik », présenté en première au théâtre Rialto le lundi 1er mai.

C’est une histoire d’amour qui a marqué les deux réalisateurs du court métrage, François Lebeau et Matthew Hood. Partis à Kuujjuaq, petite ville de 2000 habitants dans le nord du Québec, pour filmer un documentaire d’aventure sur les traîneaux à chiens, ils découvrent la relation fusionnelle entre leur guide, Conor, et sa famille. « Nous avons réalisé que c’était ça notre sujet : le père, la mère et l’enfant, pas seulement filmer des chiens de traîneau », explique François Lebeau.

Né à Montréal et marié à une Inuit, Conor est passionné de culture inuit. Il enseigne à son fils, en même temps qu’il apprend lui même, les traditions et l’héritage de la culture inuit. « Après une période d’adaptation quand il s’est installé à Kuujjuaq, Conor est devenu un des plus inuits de la communauté », explique François Lebeau.

Le court métrage, à la fois film narratif et documentaire, témoigne de cette vie dans le Nord québécois, où se mêlent modernité et traditions. « C’est l’histoire d’une famille dans le Nord, dans laquelle le fils se fait enseigner les traditions inuits par son père, qui ne vient pas de là, raconte-t-il. Je trouve ça cool! » 

(photo : gracieuseté de François Lebeau)

(photo : gracieuseté de François Lebeau)

De la difficulté d’accès

« J’ai découvert là bas un autre monde, explique François Lebeau. J’ai vécu une espèce de choc culturel, même si c’est dans la même province. Là-bas, les gens sont proches de leurs valeurs ancestrales, de la nature. C’est un beau mélange du monde moderne et de leur héritage. »

Mais la découverte de cet autre monde se fait au prix fort. Les deux réalisateurs ont pu récolter plus de 6000$ grâce à un projet de sociofinancement sur Kickstarter, afin de leur permettre d’amortir les quelque 3000$ que coûte le billet d’avion pour se rendre sur place.

« My Irnik » est présenté au théâtre Rialto lundi 1er mai à 19h et 20h30. Conor Goddard et sa famille seront présents. Une exposition photo ainsi que des habits traditionnels seront aussi présentés. L’entrée est gratuite.

Vos commentaires
loading...