Publicité

Les morts de Vimy honorés sur le Plateau 

Culture, Histoire
(photo : Pierre de Montvalon)
(photo : Pierre de Montvalon)

Depuis 1936, le manège militaire des Canadian Grenadier Guards, situé au 4171, rue de l’Esplanade, accueille dans son hall d’entrée un monument en l’honneur des soldats canadiens morts au combat dans la bataille de la crête de Vimy.

Le monument, formé d’une croix et d’un coffre, a été taillé à même les planches de bois des tranchées allemandes, utilisées durant la Première Guerre mondiale pour consolider les tranchées. Il regroupe les noms de la centaine de soldats du 87e bataillon des Canadian Grenadier Guards tombés au combat pour la conquête de la crête de Vimy, où près de 3500 soldats canadiens de différents régiments ont trouvé la mort.

À ses pieds, on retrouve des artéfacts provenant directement du champ de bataille : un masque à gaz, une baïonnette et un fusil français rongé par la rouille dont le canon a été « courbé par le souffle d’une explosion », raconte le caporal-chef Eric Washburn, membre des Canadian Grenadier Guards.

Construit en septembre 1917, soit quelques mois après la bataille de la crête de Vimy, le monument a été rapatrié au Canada en 1936. Il est depuis installé dans le hall du manège militaire des Canadian Grenadier Guards.

(photo : Pierre de Montvalon)

Liste des morts du 87e bataillon (photo : Pierre de Montvalon)

Faire vivre la mémoire

Bien que méconnu du grand public, le mémorial est vu chaque semaine par des centaines de jeunes cadets. Les mardis et mercredis soir, plusieurs corps de cadets âgés de 12 à 18 ans viennent pratiquer des activités sportives et communautaires au manège militaire des Canadian Grenadier Guards.

« Lorsqu’ils entrent dans l’édifice et lorsqu’ils le quittent, les cadets effectuent un salut, explique le caporal-chef Washburn. Nous voulons ainsi rendre hommage à la mémoire de tous les morts de notre régiment, qu’ils soient tombés durant la Première ou la Seconde Guerre mondiale. C’est une manière de se souvenir de leur sacrifice. »

Bataille importante 

Le Canada fête en ce moment le centième anniversaire de la bataille de la crête de Vimy. Au bout de trois jours de combats, les forces canadiennes réussirent à reprendre la crête à l’armée allemande, alors que l’armée française n’y était pas parvenue en plusieurs mois de combat et au prix de plus de 200 000 morts.

Les historiens s’interrogent quant à l’importance militaire de cette victoire. La bataille de la crête de Vimy est néanmoins entrée dans l’imaginaire collectif comme un évènement constitutif du Canada moderne, en tant que distinct de la Couronne britannique.

(photo : bibliothèque et archives Canada)

(photo : bibliothèque et archives Canada)

Vos commentaires
loading...