Publicité

Fabien Major veut plus de transparence dans les frais de gestion

Économie
Fabien Major veut plus de transparence pour les clients de l’industrie des services financiers. (Photo: Facebook)

Les frais de gestion affectent le rendement de vos placements. Le conseiller Fabien Major veut que vous le sachiez. Jusque dans les détails.

M. Major, qui est aussi blogueur dans ce journal, réfléchissait sur ce sujet depuis un bon bout de temps : « C’est une question de transparence. Les autorités ont récemment imposé des changements à la réglementation des services financiers pour justement mousser la transparence, notamment par des états de compte plus clairs et plus faciles à comprendre pour les épargnants. Je voulais profiter de ce virage pour aller plus loin. Pour moi, la transparence est une vertu cardinale. »

Une petite recherche lui a permis de constater que les noms de domaine fraisdegestion.com et managementfee.com étaient libres! « J’en suis rapidement venu à imaginer un concept de site internet où les gens pourraient connaître combien il leur en coûte vraiment chaque année, en matière de frais de gestion, dit-il. Les gens ont de la misère à déchiffrer les graphiques et les pourcentages. De plus, ces frais se retrouvent un peu partout dans leurs états de compte. »

M. Major veut que le consommateur sache où sont inscrits ces frais et comment ils lui sont facturés. Le site leur montre comment chercher et les calculer. « Parfois, les montants sont très importants, dit-il. Certains vont tomber en bas de leur chaise! » Le site comprend une vidéo explicative et un calculateur.

Nécessaires, mais élevés

M. Major n’a rien contre les frais de gestion, qui sont nécessaires à ses yeux. « Le problème, c’est que le consommateur ne sait pas à quoi servent ces frais, dit-il. Certains reviennent au conseiller, mais une bonne part va au cabinet auquel il est rattaché. Les deux doivent assumer des frais de recherche, d’administration, de conformité, de bureau, de télécommunication, d’informatique, de déplacement et de marketing. Obtenir des conseils d’un professionnel, ce n’est pas gratuit. » Entre 25 % et 40 % des frais de gestion vont directement au conseiller.

Par contre, ces frais affectent le rendement net pour le consommateur. Dans l’univers des placements, trois choses affectent le rendement net de l’épargnant : l’inflation, l’impôt et les frais de gestion. On ne peut donc pas se fier uniquement au rendement brut des titres et des gestionnaires de fonds communs. La qualité du travail d’un conseiller financier prend alors tout son sens.

« Le pari que je fais avec ce projet, c’est d’ajouter plus de transparence et d’honnêteté pour gagner la confiance des gens, ajoute M. Major. Il faut que les consommateurs aient la conviction qu’ils en ont pour leur argent. S’ils sentent qu’ils paient des frais de gestion élevés, mais qu’ils ont un service moyen, voire médiocre, ils sont en droit de le savoir. Par exemple, les sociétés de fonds communs de placement facturent souvent des frais liés aux commissions de suivi ou de sortie de certains fonds fermés. C’est peut-être légal, mais, à mon sens, c’est à la limite de l’acceptable, car ça représente souvent beaucoup d’argent. »

Le calculateur de fraisdegestion.com aborde justement cet aspect et accorde une note en pourcentage, en fonction de tous les frais qui sont facturés au client. « Si vous avez une note 57 %, je me poserais des questions, lance M. Major. Si c’est 80 % et plus, vous pouvez vous considérer bien servi par votre conseiller. »

Fabien Major ne facture que des commissions basées sur un pourcentage de l’actif calculé sur une base annuelle, mais facturé mensuellement. « Si l’actif augmente ou diminue, ma paie fait de même. J’ai renoncé à tous les autres frais et commissions habituelles de l’industrie », dit-il.

Comment l’industrie des services financiers réagit-elle à cette initiative? « Une centaine de conseillers ont eux-mêmes passé le test pour leurs propres placements », a-t-il répondu, amusé.

Vos commentaires
loading...