Publicité

En mai, le Plateau sous le signe de la bande dessinée

Culture
L'exposition "Identités BD" (photo : Pierre de Montvalon)
L’exposition « Identités BD » (photo : Pierre de Montvalon)

Dans le cadre du mois de la BD, le Plateau Mont-Royal est l’hôte de plusieurs activités autour de la bande dessinée. Tour d’horizon de cette célébration du 9e art sur le Plateau.

À l’initiative du Réseau des bibliothèques publiques de Montréal et du Festival de BD de Montréal, la bande dessinée est à l’honneur tout au long du mois de mai à Montréal, sous forme de lancements, discussions, conférences et expositions. Le Plateau accueille nombre de ces activités.

Tout d’abord, l’Espace La Fontaine est au cœur de la programmation du mois de la BD. Jusqu’au 28 mai, trois expositions différentes autour de la bande dessinée sont proposées au public. La première met en scène le bédéiste Guy Delisle. Quelques planches de l’auteur illustrent les différentes facettes de sa démarche. La seconde est une rétrospective sur le magazine scientifique pour adolescents Les Débrouillards, qui parait depuis maintenant 35 ans. Enfin, pour rappeler le 375e anniversaire de Montréal, la troisième passe en revue les représentations des différents quartiers de la ville dans la bande dessinée québécoise.

Une planche de la BD "Chroniques Birmanes" par Guy Delisle (photo : Pierre de Montvalon)

Une planche de la BD « Chroniques Birmanes » par Guy Delisle (photo : Pierre de Montvalon)

D’autre part, l’exposition « Identités BD » prend place au Parc des Compagnons-de-Saint-Laurent. Elle met en avant la diversité de la bande dessinée québécoise. Cinq panneaux passent en revue les différents genres que prend celle-ci : documentaire, science-fiction, adaptation littéraire etc. Un sixième panneau décrit, quant à lui, l’histoire du phylactère. C’est d’ailleurs Albérique Bourgeois, un auteur Canadien-Français, qui amène en 1904 l’utilisation du phylactère dans la bande dessinée au Québec.

Enfin, le Théâtre La Licorne propose « Le Nombril du Monstre », une pièce de Felix Beaulieu-Duchesneau. Autofiction, la pièce traite à l’aide d’images de bande dessinée des bouleversements auxquels fait face un tout nouveau père.

Finir en beauté

Les activités proposées dans le cadre du mois de la BD culmineront à l’Espace La Fontaine avec la sixième édition du Festival de la BD de Montréal, du 26 au 28 mai. Durant les trois jours du festival, conférences, ateliers et rencontres avec les auteurs sont proposés au public. Cette année, les auteurs français Lewis Tromdon et Brigitte Findakly seront à l‘honneur, ainsi que le bédéiste allemand Andreas.

« Avec les festivités du 375e anniversaire de Montréal, nous avons été assez limités dans le choix de notre thématique, explique la directrice du festival, Johanne Desrochers. Nous avons donc choisi l’histoire – autant la grande Histoire que la petite – à travers la bande dessinée engagée, féministe ou scientifique. Ça sera la ligne directrice de cette édition du festival. »


Pour plus d’informations concernant les activités du mois de la BD, consulter cette page.

Vos commentaires
loading...