Publicité

S’inspirer du Champ des Possibles pour transformer la rue Cloutier

Culture, Vie de quartier
(photo : Pierre de Montvalon)
(photo : Pierre de Montvalon)

La rue Cloutier, située entre la rue Bernard et le viaduc Van Horne-Rosemont, devient, pour le temps d’un mois, une promenade colorée. Des tables de pique-nique ainsi que des bacs de verdissement sont installés à même la rue.

À l’initiative de l’organisme Les Amis du Champ des Possibles, la rue Cloutier est transformée durant tout le mois de mai en espace de rencontres et de discussions sur la biodiversité. « Nous tentons de développer un contact avec la nature sauvage dans un contexte urbain, explique Caroline Magar, coordonnatrice du développement pour Les Amis du Champ des Possibles. Mais semer la biodiversité, c’est aussi semer des idées : en mettant de la couleur sur le bitume, nous voulons faire avancer la réflexion sur le verdissement en zone urbaine. »

Vision plus large 

Au-delà d’interdire une rue à la circulation, cette initiative s’inscrit dans un plan à long terme. « Notre cheval de bataille est de préserver la biodiversité, explique-t-elle. Pour cela, nous avons pour mission de développer un corridor biologique qui, partant du Champ des Possibles, longerait la voie ferrée. Cet espace deviendrait une promenade piétonne verte, où se rencontrent humains et nature. »

Le projet est une collaboration entre les Amis du Champ des Possibles et l’Agora des Possibles, piloté par Espace Temps. C’est une petite initiative afin de montrer que le paradigme actuel de l’aménagement urbain n’est pas gravé dans le bitume « Grâce à cette intervention tactique, nous voulons montrer que, en tant que citoyens, nous ne sommes pas pognés avec un environnement urbain pensé pour et par la voiture, explique-t-elle. Aujourd’hui, la ville de Copenhague au Danemark est un exemple en la matière : en 2015, 41% des déplacements se font à bicyclette! »

Mettre de l’eau dans son vin

Pour mener à bien ce projet, Caroline Magar a consulté les différents acteurs concernés par la piétonnisation de la rue Cloutier. « Nous avons reçu beaucoup de soutien de la part de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, explique-t-elle. Les élus réfléchissent d’ailleurs à maintenir les installations sur la rue et à conserver la transformation en espace piéton. » Cependant, le projet a fait face à des plaintes de certains commerçants environnants. Ceux-ci décriaient la diminution de places de stationnement qui affecterait leur clientèle.

« Nous ne faisons pas de politique et nous sommes vraiment dans une optique de collaboration », se défend Caroline Magar. Signe de concession : une partie de la rue est encore disponible à la circulation, afin que l’entreprise Million Tapis et Tuiles effectue ses livraisons.

Une grande corvée de nettoyage du Champ des Possibles sera organisée le 20 mai. Une fête de quartier aura lieu le 27 mai sur la rue Cloutier avec des kiosques et des animations. Pour plus d’informations sur la programmation, consulter le site web de l’organisme.

Vos commentaires
loading...