Publicité

Premier feu vert pour la ruelle!

Politique, Vie de quartier
La réunion d'information, le 15 mai dernier, a donné lieu à de belles rencontres. Photo: Yanki Pollak
La réunion d’information, le 15 mai dernier, a donné lieu à de belles rencontres. Photo: Yanki Pollak

La quarantaine de citoyens présents le 15 mai dernier à la réunion d’échange et d’information organisée par le Comité des voisins et voisines de l’avenue Parc et de la rue Hutchison, ont voté à l’unanimité en faveur du projet de verdissement d’une ruelle située entre l’avenue du Parc, la rue Hutchison, l’avenue Van Horne et la rue Bernard.

Une demande de création de ruelle verte sera donc déposée à l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, le 1er octobre prochain.

La réponse positive de l’assemblée a permis la mise sur pied de deux comités, en vue du dépôt de cette demande à l’automne. Un comité vert de huit personnes sera responsable d’élaborer des plans d’aménagement. « Il sera constitué d’un membre de la communauté juive hassidique, d’architectes, d’urbanistes et de personnes spécialisées en aménagement paysager ; tous des résidents du quartier », explique, enthousiaste, Émilie-Cloé Laliberté, membre du Comité des voisins et voisines de l’avenue Parc et de la rue Hutchison et l’une des instigatrices du projet, avec d’autres membres et résidents de la coop Notre-Dame-de-Fatima.

« Il y a également eu création d’un comité de mobilisation, afin de rassembler un maximum d’appui de la part des voisins », ajoute Mme Laliberté, rappelant qu’environ 500 citoyens habitent et gravitent autour de cette éventuelle ruelle verte.

Camille St-Onge, agente de projet pour l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, et responsable du dossier des ruelles vertes, était également présente pour répondre aux questions des citoyens.

Un souhait de longue date

Les membres de la coop Notre-Dame-De-Fatima, dans le Mile End, dont Mme Laliberté fait partie, caressaient depuis longtemps le rêve de créer un lien avec la communauté juive et de verdir leur ruelle commune. En septembre dernier, le comité social de la coop a invité Les amis de la rue Hutchison à venir rencontrer une vingtaine de membres afin d’échanger, de poser des questions, et de faire tomber des tabous et préjugés. « Cette rencontre a créé les ponts nécessaires pour pouvoir entamer le dialogue autour du projet de ruelle verte », souligne Émilie-Cloé Laliberté.

Une ruelle interculturelle

Si le projet se concrétise, il s’agira d’une des premières ruelles vertes de Montréal à se définir comme projet interculturel. Une ruelle qui tissera des liens entre les communautés. « Nous voulons créer un espace agréable, un milieu de vie où les citoyens du Mile End et d’ailleurs sont invités à venir à la rencontre de d’autres cultures et communautés, à venir déguster des mets cuisinés par des gens qui habitent le quadrilatère », affirme la résidente du Mile End.

Et le projet pourrait bien faire tache d’huile. « Une citoyenne de la coop La Jurande, sur Hutchison, entre Bernard et Saint-Viateur, est très intéressée et inspirée par notre démarche, avance Mme Laliberté. Elle commence à mobiliser des gens. Ce sera peut-être la phase 2 d’un projet de ruelle verte interculturelle! »

Les critères de l’arrondissement

Sur quelque 20 demandes annuelles de ruelles vertes, l’arrondissement en sélectionne une douzaine. Il mise surtout sur les projets qui offrent le plus grand potentiel de verdissement. « On va en tenir compte et maximiser les espaces verts de la ruelle, tout en permettant la circulation des voitures, une des conditions pour que la communauté hassidique participe au projet », rappelle Mme Laliberté.

L’arrondissement prend également en considération le nombre de citoyens mobilisés et les activités qui sont proposées. « On veut inclure des murales, peut-être des jeux et des espaces pour les enfants, continue la jeune femme. L’idée est de créer un lieu pour les voisins, mais ouvert sur la communauté ».

Prochaines étapes? L’élaboration d’une page Facebook, afin de garder le contact et d’échanger de l’information. « Deux rencontres seront organisées sous peu pour débuter l’élaboration du plan d’aménagement et mobiliser tous les voisins », conclut Mme Laliberté.

Vos commentaires
loading...