Publicité

Siboire, un nouveau bar sur Le Plateau

Économie
Siboire
Le copropriétaire du Siboire, Antoine Desharnais Ducharme en compagnie des fondateurs, Jonathan Gaudreault et Pierre-Olivier Boily. (photo : Gracieuseté — Pub Siboire)

Après deux succursales à Sherbrooke, le pub Siboire s’installe sur le Plateau-Mont-Royal à l’angle du boulevard Saint-Laurent et de l’avenue Laurier.

La succursale montréalaise est située au 5101, boulevard Saint-Laurent. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Les cinq copropriétaires se sont approprié l’immeuble où logeait le Thaï Grill, qui a fermé ses portes en mars 2015 suite à une inondation causée par un bris d’aqueduc. Un insigne jaune vif, couleur thématique du pub, orne désormais l’édifice. De grandes fenêtres coulissantes laissent également percevoir la décoration urbaine de l’endroit et l’ambiance festive qui se déroule au Siboire.

« L’endroit est très central sur l’île de Montréal, c’est très accessible, il y a un bel amalgame de professionnels et d’étudiants. C’est parfait pour nous ! », lance le copropriétaire Antoine Desharnais Ducharme, rencontré par le journal Le Plateau lors de l’inauguration de l’endroit le 9 mai dernier.

Montréal versus Sherbrooke

Le Siboire offre douze lignes de bière brassée à Sherbrooke, dont une dizaine en rotation aux trois semaines. À travers le choix proposé, on retrouve des India Pale Ale, des Oatmeal Stout, des Irish Red Ale et une bière sûre aux bleuets à venir cet été. Les résidents du quartier pourront également découvrir la « Gros Plateau », une tripe belge conçue en l’honneur du nouvel endroit.

À savoir si les succursales se distinguent les unes des autres, M. Desharnais Ducharme dit avoir voulu préserver « l’ADN » du Siboire, « les valeurs », « les façons de faire », « le vibe » et « le sentiment de famille ».

« On a fait un mélange des meilleurs coups de nos succursales. Il y a une ambiance et un look pub, mais quand même assez raffiné. Les gens qui connaissent les Siboire à Sherbrooke vont se reconnaître à Montréal également », assure-t-il.

Comme à Sherbrooke, les fish and chips demeurent la spécialité de la maison. « Les meilleurs de la province », souligne le copropriétaire en racontant que les deux fondateurs du Siboire, Jonathan Gaudreault et Pier-Olivier Boily, ont traversé l’Atlantique pour suivre un cours de fish friers dans une école en Angleterre.

Création

Leur dicton : « Si boire est un vice, cale verre en est un autre ». (photo : Lindsay-Anne Prévost)

En 2006, le fondateur Pierre-Olivier Boily se rend à l’hôpital suite à un accident de voiture. C’est ainsi qu’il rencontre Jonathan Gaudreault, qui entame pour sa part ses premiers pas aux soins intensifs comme étudiant en médecine. Alors que M. Boily profite de sa convalescence pour monter le plan d’affaire du Siboire, M. Gaudreault décide d’abandonner ses études pour participer à la fondation du pub.

Le brassage de bière maison fait désormais place à un dépanneur où l’on peut remplir son cruchon Siboire et à trois succursales. La première d’entre elles, située en plein coeur du centre-ville de Sherbrooke, fêtera cette année ses dix ans d’existence.

* Une salle privée pouvant accueillir 60 personnes est disponible sur réservation et gratuitement pour les consommateurs. Le propriétaire est présentement en démarche pour obtenir une terrasse. 

Vos commentaires
loading...