Publicité

Un parc liant le Champ des possibles au boulevard Saint-Laurent verra le jour

Environnement
parc
Trois lots industriels seront éventuellement transformés en parcs. (photo : Capture d’écran — MapsView)

Trois lots totalisant 8 000 mètres carrés et appartenant à la Ville de Montréal seront versés dans le domaine public avec un usage parc.

Un des lots qui sera transformé en parc. (photo : Gracieuseté — Conscience urbaine)

Un des lots qui sera transformé en parc. (photo : Gracieuseté — Conscience urbaine)

La nouvelle a été annoncée lors du conseil d’arrondissement du 1er mai par le conseiller du Mile-End, Richard Ryan.

Les trois lots sont situés à l’ouest du Champ des Possibles. Il s’agit plus principalement du lot au nord de l’édifice Carré de Gaspé (5605, rue de Gaspé), du lot comprenant l’ancien entrepôt de textile du 77, rue Bernard Est et du lot localisé à proximité du stationnement situé au coin des rues Bernard et Cloutier. Ceux-ci tomberont sous la responsabilité de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal à partir du mois de juillet.

En entrevue au journal Le Plateau, M. Ryan ne peut dire si les lots seront utilisés comme parc dans leur entièreté, mais il fait valoir la volonté de « favoriser le développement de la biodiversité par des sites culturels ou récréatifs ». Leur développement permettra également de créer un lien entre le Champ des possibles et le boulevard Saint-Laurent.

« On va protéger ces lots pour en faire des lieux qui vont être plus collectifs et qui vont offrir des services aux citoyens, explique Richard Ryan. On va continuer à réfléchir avec le Service des parcs et de la culture sur la manière dont on va impliquer les groupes de citoyens et approfondir notre réflexion pour que ce soit une utilisation complémentaire à ce qui existe déjà au bord de la voie ferrée ».

Orientations de longue date

La Ville de Montréal avait fait l’acquisition des lots il y a une douzaine d’années et désirait les utiliser comme cour de voirie municipale. En 2009, le maire Luc Ferrandez mandate Richard Ryan de réfléchir aux abords de la voie ferrée du Canadien Pacifique entre les rues Saint-Urbain et Saint-Denis. C’est ainsi que M. Ryan en est venu à faire part à la Ville-centre de son intention à « développer le secteur pour donner de l’espace aux citoyens » et à convaincre ce dernier de verser les trois lots au domaine public avec un usage parc.

Plusieurs consultations citoyennes ont été menées dans la même optique depuis 2014. L’administration locale a changé l’an dernier le zonage de deux terrains vagues situés au pied du viaduc de part et d’autre du boulevard Saint-Laurent en parcs. Le parc « sans nom », issu d’un ancien dépotoir, a également été aménagé avec un investissement de plus de 300 000 $ de la part de l’arrondissement. C’est sans compter le skatepark, qui est à venir prochainement sous le viaduc, la fermeture de la bretelle Clark et la mise sur pied du Marché des Possibles.

Richard Ryan précise qu’il y a eu « une excellente collaboration avec la Ville centre dans ce dossier ». Celui-ci souligne également « la grande implication » des Amis du Champ des Possibles, de Mémoire du Mile-End et du comité de citoyens du Mile-End au fil des années.

 

 

Vos commentaires
loading...