Publicité

Le S.O.S. de la St-Jean dans le parc

Culture, Politique
Le président du Comité de la Fête nationale et de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, Me Maxime Laporte, s'est adressé au conseil pour demander à l'arrondissement de revenir sur sa position.
Le président du Comité de la Fête nationale et de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, Me Maxime Laporte, s’est adressé au conseil pour demander à l’arrondissement de revenir sur sa position. (photo tirée de la Webdiffusion du conseil)

L’arrondissement doit revenir sur son refus d’autoriser les célébrations de la St-Jean dans le parc La Fontaine, estime le promoteur de l’événement.

Un an après retour de la St-Jean dans le parc sur le Plateau, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal force un nouveau déménagement des festivités.

Un (nouveau) déménagement forcé

Dans un communiqué émis mardi (13 juin), le directeur général de l’Auguste théâtre fustige l’arrondissement pour une décision « injuste et mal fondée » qui force pratiquement le promoteur à annuler l’événement.

En proposant de tenir l’événement au parc Baldwin, en journée et sans vente d’alcool, l’arrondissement tente de « forcer l’annulation par la porte d’en arrière », estime Alain Gingras-Guimond.

Il ne s’agit pas des premières tensions entre l’arrondissement et le promoteur qui est également derrière Noël dans le parc. Il y a deux ans, le spectacle de la Saint-Jean avait été déménagé dans Rosemont pour des raisons jugées « nébuleuses » par le promoteur. Si l’affluence avait largement dépassé les attentes l’année précédente, aucun débordement n’avait été signalé.

La SSJB s’en mêle

La semaine dernière, le président du Comité de la Fête nationale et de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, Me Maxime Laporte, s’est adressé au conseil pour demander à l’arrondissement de revenir sur sa position.

« On ne comprend pas vraiment ce qui a pu motiver ça », s’est étonné celui qui chapeaute la coordination des 101 fêtes de quartier à Montréal.

« On ne reproche rien au promoteur », a précisé d’entrée de jeu le maire Ferrandez qui précise que la décision a été prise de concert entre l’administration locale et celle de la Ville de Montréal, responsable de la gestion des grands parcs.

Il explique que des débordements survenus en fin de soirée ont poussé les élus et les fonctionnaires, sur recommandation de la police, à remettre en question la tenue d’un événement nocturne dans le parc La Fontaine pour la Saint-Jean.

Deux poids, deux mesures?

Criant à l’injustice, la SSJB et l’Auguste théâtre ne manquent pas de souligner que si les festivités nocturnes de la Saint-Jean ne seront pas autorisées cette année dans le parc La Fontaine, l’arrondissement est l’un des partenaires du Marché des possibles, dont le party d’ouverture s’étendra sur toute la fin de semaine de la Saint-Jean.

Vos commentaires
loading...