Publicité

Le Plateau fait les manchettes du Figaro

Culture, Vie de quartier
Le reporter du Figaro vante les mérites de la vitalité du boulevard Saint-Laurent, qu'il décrit comme « l'épine dorsale de la grande cité francophone » et du Plateau qu'il présente comme l'un « des endroits les plus branchés de la ville »
Le reporter du Figaro vante les mérites de la vitalité du boulevard Saint-Laurent, qu’il décrit comme « l’épine dorsale de la grande cité francophone » et du Plateau qu’il présente comme l’un « des endroits les plus branchés de la ville ». (photo d’archives : Simon Van Vliet).

De retour de Montréal, le grand reporter du Figaro Guillaume de Dieuleveult signe une série d’articles dont deux mettent en vedette les attraits du Plateau.

Les touristes français qui visiteront Montréal cet été seront peut-être encore plus nombreux à déambuler sur le Plateau.

Le reporter voyages du plus ancien quotidien de France ne tarit pas d’éloges pour Montréal qu’il décrit comme « une ville en pleine effervescence ». Sous la plume du journaliste, on apprend que le Plateau-Mont-Royal « est devenu un des endroits les plus branchés de la ville ».

Éloge de la Main… à la française!

S’il vante les mérites de la vitalité du boulevard Saint-Laurent, qu’il décrit comme « l’épine dorsale de la grande cité francophone », le reporter n’est pas sans noter que la Main est parsemée « de bitume, de béton et de façades plus ou moins déglinguées et que l’on dirait toujours en travaux ».

Pour aussi caricaturale qu’elle soit, sa description de la Main (« cafés fréquentés par des hordes de hipsters barbus et tatoués, restaurants vegan en pagaille ») présente le boulevard Saint-Laurent non seulement comme la destination gastronomique qu’il est, mais aussi comme une fenêtre ouverte sur l’histoire et la diversité montréalaise.

Le Plateau, une destination « shopping »?

S’il retient peu de restaurants du Plateau dans sa liste de bonnes adresses (outre le mythique Schwartz’s, le classique Romados, l’inclassable Librairie espagnole et le discret Café Nocturne), le journaliste semble être tombé en amour avec les magasins de seconde main du Plateau.

« Montréal lit : pour preuve, le nombre de librairies indépendantes que l’on peut y trouver », observe Guillaume de Dieuleveult qui recommande chaleureusement la boutique l’Échange, La bouquinerie du Plateau et la Librairie du Square. Le journaliste vante par ailleurs le « choix imbattable d’albums vinyles et de CD » de chez Paul Boutique.

Bref à en juger par sa liste d’adresses, on dirait bien que le reporter du Figaro, en dehors de quelques passages obligés dans le Vieux-Montréal et le centre-ville, a passé le plus clair de son temps sur le Plateau! Faut-il encore s’en étonner? Le journaliste souligne que le Plateau est devenu depuis quelques années « le quartier préféré des Français vivant à Montréal ».

Guillaume de Dieuleveult glisse quelques bons mots sur la petite compagnie de tours guidés Fitz & Follwell, basée sur Mont-Royal, dont il a retenu les services. Pour les touristes férus d’histoire locale et sociale, il aurait aussi pu recommander les tours d’histoire urbaine de Montréal Exploration.

Et pour les touristes, français ou autre, qui voudront découvrir d’autres adresses sur le Plateau que celles recommandées par le Figaro, il reste le nouveau guide touristique local des artères commerciales!

Vos commentaires
loading...