Publicité

Où assister à du cinéma en plein air cet été?

Culture, Vie de quartier
photo : (Molly M Beaton)
photo : (Molly M Beaton)

Cinéma sous les étoiles, Cinéma en plein air sur l’Avenue du Mont-Royal ou cinéma au Théâtre de Verdure : les projections à la belle étoile ne manquent pas sur le Plateau!

Pour sa 8e édition, le Cinéma sous les étoiles, organisé par la coopérative de travail Funambules Médias, retrouve chaque mercredi soir le parc Laurier. Jusqu’au 9 septembre, une quinzaine de documentaires engagés sont projetés au parc Laurier et dans différents parcs de la ville. Crise des réfugiés en Europe, frontières, luttes autochtones et droit des travailleurs sont au programme de cette édition du festival, qui, comme chaque année, critique le néolibéralisme. « Dans le bouillonnement actuel de l’information, l’accès à une information de qualité est mis à mal, explique Nicolas Goyette, porte-parole de Funambules Médias. De plus, l’information politique internationale proposée par les grands médias est d’une grande pauvreté. »

Le festival propose aussi des films grand public, mais qui offrent une perspective alternative au système actuel, tel que le documentaire à succès Demain, présenté dans le cadre du Conseil des Arts en tournée. Suite à chaque projection, un ou une invité.e anime une discussion avec le public. « C’est une façon conviviale d’apprendre et de rehausser le débat public », explique Nicolas Goyette.

Cette année, le festival se concentre sur les enjeux du racisme systémique, alors que plusieurs organismes demandent au gouvernement du Québec une commission sur cet enjeu. Pour l’occasion, le festival s’associe avec l’organisme Hoodstock pour présenter fin août le documentaire I am not your negro, du réalisateur haïtien Raoul Peck, et organiser un « pique-nique pour l’égalité et contre le racisme systémique » au parc du Pelican, sur la rue Masson.

Après avoir amené cette année le Cinéma sous les étoiles à Val-David, dans les Laurentides, Nicolas Goyette compte travailler à sortir le festival d’une certaine précarité financière. « Je lève mon chapeau aux cinéastes et aux distributeurs de croire en leurs films malgré les embûches financières – et à notre équipe dévouée pour son travail acharné. Mais à force de travailler autant avec si peu de moyens, ça épuise les gens, et ce, quel que soit le festival. On veut pouvoir s’offrir des salaires viables. »

De la même manière, la Société de développement commercial (SDC) L’Avenue du Mont-Royal organise chaque jeudi du mois de juillet une projection gratuite de cinéma en plein air au parc des Compagnons-de-Saint-Laurent. À noter : le 20 juillet aura lieu la projection du film d’animation « Ma vie de courgette » , acclamé par la critique et le public.

Le Théâtre de Verdure propose lui aussi quelques séances de cinéma sous les étoiles du parc La Fontaine. Le Groupe intervention vidéo (GIV) y présentera plusieurs œuvres de femmes cinéastes le mardi 18 juillet.

Pour plus d’information concernant la programmation du Cinéma sous les étoiles au parc Laurier, consulter le site internet du festival.

Vos commentaires
loading...