Publicité

De la grande visite: le bluesman Harpdog Brown

Culture, Commandité
Harpdog Brown se produira pour la première fois à Montréal au Bootlegger L’Authentique, le samedi 29 juillet, à 21h. (photo: courtoisie)

L’harmoniciste et bluesman Harpdog Brown se produira au Bootlegger L’Authentique le samedi 29 juillet prochain, à 21h. De la visite rare. Et Stephen Barry sera de la partie!

Le chanteur accumule les prix, notamment le Maple Blues Award 2015 pour l’harmoniciste de l’année. Il fut aussi nominé pour le Juno du meilleur album de blues en 1995. Né il y a 55 ans à Edmonton, il fut adopté par des parents musiciens. Sa maman jouait de la guitar slide, ce qui l’a certainement inspiré puisqu’à 15 ans, il jouait déjà dans un band de garage. Il a ainsi roulé sa bosse dans diverses formations ou comme soliste jusqu’aux années 1980, où il fut recruté comme chanteur dans un orchestre de blues en tournée. L’expérience, déterminante, le pousse à former sa propre formation de blues.

À la fin d’un spectacle à Kitsilano Beach, à Vancouver (où il vit), des spectateurs crient Harpdog! à répétition. Il a tellement aimé le mot qu’il en a fait son prénom de scène. Il a plus tard confirmé son choix en disant que ce nom, qui a suivi son divorce, a confirmé sa liberté nouvelle!

Adepte d’un blues classique, très proche de celui de Muddy Waters, John Lee Hooker ou Buddy Guy, inspiré notamment par l’école de Chicago des années 1950, l’artiste se produit avec le guitariste Jordie Arthur Edmonds. Au Bootlegger L’Authentique, on le verra accompagné du vieux routier montréalais Stephen Barry à la basse et John McColgan à la batterie.

On le qualifie d’évangéliste du Blues. Ce que le dernier ne nier pas, au contraire: « Je chante le blues comme si c’était la Vérité. Je me sens comme un serviteur du peuple. Et je sais que la musique, particulièrement le blues, est une forme de guérison pour les gens, surtout si vous suivez le message, qui est plein de bonté», affirme-t-il. Brown affirme qu’il s’est cherché toute sa vie… jusqu’à ce qu’il découvre le blues, qu’il considère comme une célébration magnifique de nos existences pleine de défauts.

Harpdog Brown lançait, il y a quelques mois, son cinquième album «Travelin’ with the Blues!», qui s’est hissé depuis deux mois parmi le top 25 du Living Blues, et qui est actuellement en deuxième position mondiale du Root’s Music Report Classic Blues. Bref, si le blues vous branche ou que vous voulez en découvrir un peu plus, vous pourrez bénéficier du savoir-faire d’un véritable ambassadeur du genre!

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...