Publicité

Incognito, les saveurs malgaches débarquent sur le Plateau

Économie
Le restaurant l’Inconnu est un projet que mijotait depuis plus d’un an Riana Andiamanoelison, fondatrice du seul et unique restaurant malgache de Montréal, le Tsak-Tsak, situé sur Beaubien.
Le restaurant l’Inconnu est un projet que mijotait depuis plus d’un an Riana Andiamanoelison, fondatrice du seul et unique restaurant malgache de Montréal, le Tsak-Tsak, situé sur Beaubien. (photo : Simon Van Vliet)

Ni vu ni connu, un nouveau restaurant malgache doit ouvrir ses portes en fin de semaine prochaine sur le Plateau.

Établi tout près du nouveau Ciboire sur à l’angle de Saint-Laurent et Laurier, le restaurant l’Inconnu est un projet que mijotait depuis plus d’un an Riana Andiamanoelison, fondatrice du seul et unique restaurant malgache à Montréal.

Attablée dans la salle à manger du Tsak-Tsak, qu’elle dirige, le sourire aux lèvres, depuis bientôt huit ans dans La Petite-Patrie, elle se lève entre deux questions pour aller servir le café.

Besoin d’espace

« Ici, la cuisine est rendue trop petite », explique celle qui a concocté le menu « unique » qui marie les saveurs de Madagascar aux plats traditionnels du déjeuner : œufs bénédictines crêpes, omelettes, etc.

L’équipe de cuisine se trouve un peu à l’étroit dans le restaurant de la rue Beaubien où tout est fait maison : des jus et de la limonade (la meilleure du monde, parait-t-il) à la pâte de piments en passant par le pain. Au lieu de déménager le restaurant, au risque de perdre des habitués, Riana Andiamanoelison fait plutôt le pari d’ouvrir un nouveau restaurant dont la cuisine, plus grande et mieux équipée, pourra fournir le Tsak-Tsak en plus de servir une salle à manger plus spacieuse.

« C’est vraiment ce qu’on cherchait », explique la restauratrice qui précise qu’elle a cherché pendant près d’un an un local qui soit situé sur une rue passante, pour attirer de nouveaux clients, et assez près du Tsak-Tsak pour assurer un approvisionnement rapide et efficace, et qui soit assez spacieux pour répondre à la demande croissante.

Bouche-à-oreille 2.0

« Beaucoup de nos clients sont sur le Plateau », lance Riana Andiamanoelison qui, comme chez Tsak-Tsak, mise principalement sur le bouche-à-oreille pour faire connaître son nouveau restaurant. Les clients satisfaits sont les meilleurs ambassadeurs de la restauration, en particulier sur les réseaux sociaux et les plateformes interactives comme TripAdvisor qui sont d’excellents moyens d’accroître la notoriété d’un restaurant et, par extension, les ventes.

Si pour l’instant, la restauratrice n’a pas encore fait de promotion concernant l’ouverture de son nouveau restaurant, c’est qu’elle veut prendre le temps de roder sa nouvelle cuisine et sa salle à manger, et soigner l’accueil de sa clientèle. Alors que trois nouveaux cuisiniers formés dans la petite cuisine de la rue Beaubien tiendront les fourneaux de l’Inconnu, c’est la propriétaire elle-même qui assurera le service… avec son éternel sourire!

Vos commentaires
loading...