Publicité

Top 5 des expositions estivales du Plateau

Culture
Marius Barbeau (photo : François Lemieux)
Marius Barbeau (photo : François Lemieux)

Même si c’est l’été, tous les centres d’art ne sont pas fermés. Petit tour d’horizon des expositions d’été que l’on peut encore visiter sur le Plateau.

1. La maison de la culture du Plateau-Mont-Royal présente une exposition collective : « Distances : Latences ». L’exposition est une plongée dans l’infinie des plaines de la Saskatchewan à travers une série de photographies et une installation cinétique de roseaux animés. En bonus : l’exposition « Une île, une école = 20 horizons », dans laquelle les élèves de la classe 420 d’arts plastiques de l’école secondaire Jeanne-Mance dessinent sur un portrait d’eux-mêmes, effectué par la photographe Sandra Lachance. Jusqu’au 20 août à la maison de la culture du Plateau-Mont-Royal.

2. Tout au long de l’avenue du Mont-Royal, Odace Événement présente l’exposition « La face cachée du Plateau culturel », du photographe engagé Gilbert Duclos, récompensé pour son documentaire sur le droit à l’image, « La zone interdite ». Le photographe documente le foisonnement culturel du quartier à travers ses acteurs. Compagnie de danse, OBNL, troupe de théâtre : les femmes et les hommes qui donnent corps à la vie culturelle du Plateau sont à l’honneur. Peut-être y retrouvera-t-on des connaissances! Jusqu’au 7 août le long de l’avenue du Mont-Royal.

3. En collaboration avec le Centre Marius Barbeau, l’Espace La Fontaine consacre une importante exposition, « Marius Barbeau, un géant à découvrir », à l’éminent anthropologue, parti au début du XXe siècle sur les routes d’Amérique du Nord à la rencontre des populations autochtones afin documenter leurs traditions et enregistrer leurs chants. Jusqu’au 21 juillet.

4. La Galerie Mekic fête cette année ses 10 ans d’existence. La perle cachée du Plateau présente une exposition collective pour fêter son dixième anniversaire à promouvoir les arts perses sur le Plateau. L’exposition présente différents artistes de la communauté persane, dont certains sont aujourd’hui installés à Montréal. Un tour d’horizon d’une expression artistique unique en son genre à Montréal! Jusqu’au 16 juillet.

5. La Centrale Galerie Powerhouse présente « Mémoires à décharger » une exposition de l’artiste québécoise d’origine guinéenne, Kesso. L’artiste en résidence-performance jusqu’au 17 juillet présente une oeuvre aux allures de catharsis à l’aide de bouts de tissus cousus, décousus et recousus.

Vos commentaires
loading...