Publicité

Grande kermesse littéraire sur le Plateau

Culture
Philippe Blouin et Gaëtan Dostie (photo : Pierre de Montvalon)
Philippe Blouin et Gaëtan Dostie (photo : Pierre de Montvalon)

Pour célébrer son arrivée sur le Plateau, la Médiathèque littéraire Gaëtan Dostie organise une grande kermesse littéraire au Parc Lahaie, en face de l’Église Saint-Enfant-Jésus, dans laquelle elle est maintenant installée.

Cette kermesse, organisée en collaboration avec La Passe, un regroupement de collectifs avec qui la Médiathèque littéraire Gaëtan Dostie (MlGD) s’est alliée et la Coop Coup d’Griffe, fête l’installation de la formidable collection de la MlGD sur le Plateau Mont-Royal,

Du vendredi 25 au dimanche 27 août, s’enchaînent ateliers, conférence, projection, concerts de musique et micro ouvert. Une exposition conçue par les étudiants du Collège Montmorency avec les archives de la MlGD sera également présentée. « C’est un début d’ouverture de la MlGD, pour signifier que nous arrivons », explique Gaëtan Dostie, célèbre archiviste qui, depuis 1956, collectionne imprimés, manuscrits et autres artéfacts de la littérature française d’Amérique du Nord. « Nous voulons faire en sorte que la culture et le quartier se réapproprient l’église et qu’il y ait une coexistence entre culte et culture. »

Retour au bercail

L’installation de la MlGD sur le Plateau est la fin d’une longue saga. Le 1er octobre 2016, Gaëtan Dostie, les archives de la Médiathèque et ses collaborateurs du collectif La Passe sont expulsés par la Commission scolaire de Montréal, locateur des locaux que la MlGD occupait. Après une période de sursis, Gaëtan Dostie et sa collection d’archives littéraires au caractère patrimonial unique – constituée de plus de 20 000 documents et représentant plus de 500 auteurs – se sont installés dans le presbytère de l’église Saint-Enfant-Jésus.

« C’est un retour naturel pour nous, explique le pédagogue, essayiste, archiviste et poète. Après tout, le Plateau Mont-Royal est le berceau de la littérature québécoise! » Les milliers de documents, manuscrits et textes qui forment une mémoire vivante et accessible de la littérature québécoise retrouvent ainsi le quartier qui a vu Émile Nelligan, Michel Tremblay et Dani Laferrière composer plusieurs de leurs œuvres.

C’est d’ailleurs dans ce même presbytère que Lionel Groulx, « empêcheur de tourner en rond », « Pierre Bourgault de son époque », selon les mots de Gaëtan Dostie, a passé plusieurs années de sa vie alors qu’il enseignait à l’Université de Montréal. « Ici, sur le Plateau, c’est notre lieu naturel », conclut-il.

Redonner vie à l’église

S’installer dans le presbytère de l’église Saint-Enfant-Jésus est gagnant-gagnant tant pour le Diocèse de Montréal que pour la MlGD et La Passe. D’un côté, Gaëtan Dostie et ses collaborateurs disposent de locaux bon marché et idéalement situés. De l’autre, l’église – dont la fréquentation se réduit comme une peau de chagrin– voit ses locaux quasi abandonnés reprendre vie et être rénovés et entretenus par les nouveaux locataires.

« À terme, nous espérons transformer le couloir d’accueil en espace ayant pignon sur le parc Lahaie et créer un café, un lieu de rencontre, explique Philippe Blouin, membre de La Passe. Une fois notre installation terminée, nous comptons lancer spectacles et performances dans les grands locaux que nous avons à disposition. »

Bientôt une résurrection de l’église Saint-Enfant-Jésus? En attendant, pour plus de détails concernant la programmation de la kermesse, consulter le site internet de La Passe ou celui de la MlGD.

Vos commentaires
loading...