Publicité

Je prendrais bien une bonne « draft » avec mes « chums »!

Vie de quartier, Commandité
La taverne constituait pour plusieurs un quartier général chaleureux, un endroit pour échanger, un refuge confortable contre l’ennui et l’isolement. (Photo: Archives de la Ville de Montréal)

Ah les tavernes de quartier!

Décor rudimentaire, éclairage non tamisé, petites tables carrées, chaises droites en bois, 8 ou 10 gars à la même table, une fois deux ou trois tables collées les unes sur les autres, s’offrant à tour de rôle la tournée de grosses bières pas chères! Un endroit presque folklorique où les hommes y trouvaient du plaisir à se côtoyer régulièrement dans une ambiance qui, depuis une trentaine d’années, se fait rare.

Photo: Archives de la Ville de Montréal

Ce lieu exclusif, interdit aux femmes au Québec entre 1928 et 1988, a fait presque trois générations d’hommes habitués à s’y rencontrer en rentrant du travail, la plupart du temps assis à la même place, sur la même chaise, même heure, même poste dit-on chez nous!  On s’y arrêtait pour rire, raconter des blagues un peu grivoises, parler contre le « boss », discuter de politique ou de sports. Ou alors, se plaindre de sa femme!

Photo: Archives de la Ville de Montréal

Même si certains « grands » habitués finissaient pas s’endormir dans la cacophonie générale, la taverne constituait pour plusieurs un quartier général chaleureux, un endroit pour échanger, un refuge confortable contre l’ennui et l’isolement.

L’étymologie du terme nous apprend que le mot « taverne » vient du latin « tavernae » — un genre d’auberge où l’on peut boire contre de l’argent! Au Québec, avant 1928, les auberges et les restaurants étaient ouverts à tous mais, en 1928, une loi interdit l’entrée aux femmes dans ce lieu. La taverne devient désormais un établissement réservé aux hommes où l’on vend la bière en pichet ou en fût, en mangeant des langues de porc ou des œufs dans le vinaigre!

Ce n’est qu’en 1979 que le débat sur le droit d’accès des femmes aux tavernes s’ouvrira à nouveau, un droit qui sera finalement accordé en 1986. À compter du 23 novembre 1988, toutes les tavernes du Québec furent « obligées » d’accueillir les femmes. Bien sûr, quelques irréductibles auront voulu contester la loi, mais ce fut (sans accent circonflexe et sans jeu de mots) sans succès. Les quelques seules tavernes qui « résistent » toujours sont celles où de toutes façons les femmes n’ont même pas envie d’entrer!

Ce lieu de rencontre entre hommes qu’étaient les tavernes n’existe plus. Les espaces à Montréal où les hommes peuvent se réunir pour sortir de la routine, « jaser » entre gars, planifier des projets, sont plutôt rares. Recréer l’esprit de taverne, le dernier endroit exclusivement réservé aux « messieurs » dans le Québec d’il n’y a pas si longtemps, voilà un des objectifs du projet HOMMES EN ACTION.

Situé au Centre du Plateau, nous travaillons à créer un espace par et pour les hommes. La famille élevée, les enfants partis, la retraite venue, entre deux boulots, nouvellement arrivé à Montréal, toutes les raisons sont bonnes pour y participer! Le projet HOMMES EN ACTION s’adresse à tout homme qui aimerait revivre de temps en temps cette époque des tavernes de quartier où l’on passait saluer ses « chums » avant de rentrer à la maison. On a tous besoin d’un réseau de connaissances! Chez nous, pas de bière, mais on se regroupe pour s’amuser et se divertir au gré des différents projets proposés par nos membres!

Parlant de projets…

La croissance impressionnante des microbrasseries au Québec et ailleurs depuis 5 ans vient bonifier l’offre de bières de qualité les rendant de plus en plus accessibles. Les HOMMES EN ACTION sont en train de planifier la visite de micro-brasseries à Montréal et autour. Ce serait intéressant que vous puissiez, chers lecteurs, vous joindre à nous.

Surveillez notre page Facebook pour connaître les dates. Vous pourrez alors participer à cette activité en devenant membre des HOMMES EN ACTION qui, moyennant un petit 15$ annuellement, vous ouvre les portes à toutes nos activités, sans compter celles que vous nous proposerez! Le coût de la visite est encore à déterminer…

Allez, à la bonne vôtre les « boys »!

Au plaisir de vous rencontrer au Centre du Plateau situé au 2275, boul. Saint-Joseph Est (angle Fullum), Montréal.

Au téléphone : 514 872-6830

Dominique Lévesque, animateur, HOMMES EN ACTION

Pour en savoir plus sur nos activités : Facebook.com/Hommesenaction

 

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...