Publicité

Une belle exposition provinciale

Histoire
Photo de l'exposition provinciale de 1860
L’exposition occupe les terrains du Fletcher’s field, futur parc Jeanne-Mance. La photo n’étant pas datée, nous pouvons malgré tout signaler qu’elle est antérieure à 1902 date à laquelle Joseph Venne remaniera la façade de Bourgeau; et postérieure à 1894, date où l’immeuble des sœurs de la Providence (à droite de l’église) fut exhaussé d’un étage. (Cool. Source inconnue, présumée du Musée McCord)

Notre chroniqueur historique est en vacances! Idée de ne pas vous laisser sans votre dose hebdomadaire d’histoire du Plateau, nous vous proposons quelques-unes de ses meilleures histoires en reprise.

***

Pour les amateurs du Mile-End, la chronique de cette semaine présente une scène inédite de ce secteur du Plateau Mont-Royal.

La photographie qui accompagne ce texte nous montre un ensemble de curieux bâtiments implantés sur un immense terrain et entourés d’une haute palissade.  Il s’agit du grand terrain des expositions. La clôture blanche longe la future avenue du Parc, tandis que la passerelle que nous voyons à droite, enjambe l’avenue du Mont-Royal  L’événement se déroule de part et d’autre de l’avenue du Mont-Royal et l’on trouve même une piste de course dans la partie sud.

Le curieux bâtiment à la toiture arrondie est la pièce maîtresse de l’exposition. C’est le Crystal Palace, une copie réduite du fameux monument londonien éponyme. Il fut d’abord érigé rue Sainte-Catherine angle University, en 1860. Il fut démantelé et transporté ici en 1878 et sera finalement détruit par un incendie en 1896.

Ces grandes expositionsqui se sont déroulées de 1870 jusqu’à 1896, présentaient au public les dernières inventions technologiques; les plus beaux spécimens des différentes races animales; les différents produits et les savoir-faire de la société moderne. L’exposition occupe les terrains du Fletcher’s field, futur parc Jeanne-Mance, et également initialement prévu pour du développement résidentiel dans le plan de Frederick Law Olmsted pour le parc du Mont-Royal. Dans son plan, Olmsted aménage un long sentier sinueux qui relie la ville au sommet de la montagne. C’est ce chemin que nous voyons au premier plan de la photographie.

Mais revenons donc aux « amoureux » du Mile-End. Cette photo rare d’un panorama de ce secteur nous montre au loin l’église du Saint-Enfant-Jésus du Mile-End. C’est à ma connaissance la seule photo où nous voyons complètement la façade originale de l’église telle que dessiné par l’architecte Victor Bourgeau en 1857. Pour les mordus d’histoire, sachez que l’on voit à gauche de l’église l’institut des sourds-muets des Clercs de Saint-Viateur et à droite, le couvent de la Providence, des sœurs du même nom. L’édifice possède encore sa toiture en pignon, qui sera exhaussée quelques années plus tard.

Quant à la partie du terrain située au nord de Mont-Royal, elle fera l’objet d’un vaste développement immobiliersurnommé l’Annexe, à partir de 1905 après l’abandon de ces grandes expositions.

Une recherche sur Wikipédia nous souligne une anecdote intéressante à propos du Crystal Palace. Durant l’hiver, le Palais de Cristal a servi de patinoire intérieure. Ce fut une des premières patinoires située à l’intérieur d’un bâtiment. Des parties de hockey sur glace ont lieu dès 1880 avec les étudiants de l’Université McGill. La première photo au monde de joueurs de hockey en uniforme fut prise en 1881 par George Charles Arless. La patinoire était le domicile de l’équipe de hockey les Crystals de Montréal de l’Association de hockey amateur du Canada.

hockey

La première photo au monde de joueurs de hockey en uniforme fut prise en 1881 par George Charles Arless. (Photo: Musée McCord)

Visitez le blogue de l’auteur.

Visitez la Société d’histoire du Plateau Mont-Royal :

Vos commentaires
loading...